Ramillies - Annulation des pressages de fruits

Les annulations de pressage de fruits sont nombreuses. La faute au gel au moment de la floraison entraînant une chute de la production fruitière.

Le constat est le même un peu partout, le pressage des fruits qui devait avoir lieu dans différentes communes n’a pas lieu.

La mobipresse est une micro-usine de pressage qui se déplace en Région wallonne et à Bruxelles. Sa présence sur le parking de la maison communale de Ramillies a dû être annulée.

«Nous avons réduit une bonne partie de nos prestations», commente Jean-Damien Noiret, actif dans le secteur des pommes depuis 35 ans. «Les particuliers sont venus avec beaucoup moins de fruits que les autres années. Notre production tourne autour des 15%.»

En cause, une gelée tardive, appelée «gelée noire». Il a suffi d’une nuit d’avril. Contrairement à une gelée de printemps, l’air en altitude était encore plus froid qu’au sol. Le gel a touché les arbres, les fleurs et les fruits naissants. Les pommes et les poiriers, en fin de floraison, ont été touchés de plein fouet.

Même son de cloche chez Ekikrok. L’asbl gembloutoise engagée dans le développement durable et le bien manger, confirme la tendance générale. «Chaque année, nous récoltons les fruits des particuliers. En général, nous envoyons 4 tonnes de fruits chez le presseur. Le jus est ensuite revendu au profit de l’asbl. Cette année, sur les 3 dépôts que nous organisons, nous en avons à peine 400 kg», confirme Frédérique Dehaye.«La dernière récolte qui devait avoir lieu hier a d’ailleurs été annulée, par manque de fruits».

Gelée tardive, réduction du nombre d’abeilles… Les pommes et les poires n’ont pas eu de chance cette année!

Nathalie Gilissen - équipe de rédaction

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Ramillies