Quenast - Le disque a toujours la cote

La Foire aux disques s’inscrit désormais dans l’agenda des Rebecquois. Pour les amateurs du genre ou si l’envie de découvrir vous prend, c’est ce 1er octobre.

Les CD, les clés USB et autres sites de téléchargement n’ont pas de souci à se faire, le charme du vinyle ne meurt jamais. Il est passé sous silence dans les années 2000 mais revient très fort depuis quelques années. Raison pour laquelle, le Centre culturel de Rebecq s’est lancé un joli pari. « Rebecq aura sa foire aux disques, lieu de rencontre entre amateurs de musique, collectionneurs, vendeurs amateurs et professionnels qui partagent la passion du microsillon mais aussi des platines et de la musique en général », explique Steve Cerisier, Directeur. « 40 exposants seront présents avec des disques neufs et anciens. Tous les goûts musicaux seront accessibles. Des stands dédiés à l’univers de la musique seront aussi de la partie. »

Car, c’est une premier pour le Brabant wallon d’accueillir ce style de foire. Le vinyle fait recette et chez BePop, société organisatrice, on l’a bien compris. « Le plus intéressant réside dans le fait que les jeunes d’aujourd’hui se mettent au vinyle », analyse Anne Jacques, responsable presse chez BePop. « Ils sont devenus la nouvelle cible. Le retour s’est amorcé avec les moins jeunes qui ont voulu retrouver le disque de Pink Floyd de leur jeunesse. Le public s’est élargi. Dernièrement, à Mons, nous avons attiré des centaines de curieux et de connaisseurs. Nous rééditons le concept, de manière plus intime, à Rebecq. Géographiquement, cette commune se situe entre Mons et Bruxelles et il s’agit d’une zone que nous n’avons pas encore exploitée. Les responsables du Centre culturel ont directement accroché au projet. Cela va donner une jolie foire ! »

Qu’est-ce qui rend le public accroc au vinyle ? « Le son reste particulier », s’enthousiasme Steve Cerisier. « Je fais partie de ces gens qui ont eu envie de retrouver la griffe du vinyle. Pour les prix, cela peut démarrer à 50 centimes pour grimper à des milliers d’euros. Tout dépend de la rareté du disque, de son état, des anecdotes sur le disque, de l’une ou l’autre dédicace,… »

Massimo Di Emidio

le 1/10 dès 10h à la salle communale de Quenast - entrée : 2 euros. Un accès VIP est prévu de 9h à 10h au tarif de 5 euros.

- équipe de rédaction

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Quenast