Quaregnon - Vingt-deux chanteurs se sont mis au diapason

La deuxième édition du concours «Se mettre au diapason» s’est tenue ce dernier week-end d’avril dans la salle Allard l’Olivier, la belle salle de spectacle de la maison communale de Quaregnon. Ce concours, unique dans la région, propose aux jeunes et un peu moins jeunes artistes de se confronter à un jury et à un public et ceci, en direct. Des auteurs, des compositeurs et des interprètes ont relevé le défi, donnant le meilleur d’eux-mêmes pour convaincre.

Ce samedi en début de soirée, place à la grande finale. 22 candidats répartis dans trois catégories -enfants, adolescents et adlutes- ont interprété une chanson de leur choix, pour les plus jeunes, deux chansons pour les ados et adultes. Le public a aussi eu la chance d’entendre deux jeunes chanteurs de The Voice Belgique: Milla Vitali et Emilio Amico, qui avaient gentiment accepté l’invitation d’Adriano et de Laetitia, les deux chevilles ouvrières de l’association organisatrice.

Ce qui a surtout sauté aux yeux du public, c’est l’aisance avec laquelle les petits bouts de chou de la catégorie «kids» se sont produits sur la scène. Quelques futurs réels talents en perspective. Mais en ce qui les concernait, l’important était de participer. Le jury l’a très bien compris également en entendant des interprétations de chansons de Céline Dion, Serge Lama, Michel Sardou ou encore Edith Piaf. Séquence émotion lorsqu’une fillette haute comme trois pommes a dédié sa chanson, «Maman», de Louane, à sa maman présente dans le public.

Place ensuite aux «grands», six ados et six adultes accompagnés par deux choristes et quatre musiciens. Tout cela en pur direct. Excusez du peu, lorsqu’on sait que chacun n’a disposé que d’une petite demi-heure de répétition et d’un mois avant cette soirée de finale.

Particularité de cette dernière ligne droite du concours: que des filles dans la catégorie des «kids». Un seul couple était représenté dans la catégorie adultes.

Une belle soirée clôturée par la gagnante de la première édition, Anaïs Mertens, et sa magnifique voix lyrique. Le jury a ensuite dû trancher pour retenir les trois meilleurs dans chaque catégorie. Le public a lui aussi eu son vote.

Le concours mis sur pied par l’ASBM Se mettre au diapason a pour but non seulement de promouvoir la culture musicale de la région, mais aussi et surtout d’aider les apprentis musiciens qui n’ont pas toujours les moyens de s’équiper correctement. L’ASBL leur loue des instruments à des prix tout à fait abordables.

On attend avec impatience la troisième édition de ce concours. Plus d’une centaine de concurrents ont pris part à la deuxième. C’est un signe!

LP - équipe de rédaction

Autres actualités à Quaregnon

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Quaregnon