Pommeroeul - Suite fluviale du projet canal Seine-Europe

Quid de l’aménagement du canal de Pommerœul ?

Le député-bourgmestre de Frasnes-Lez-Anvaing Jean-Luc Crucke (MR) a posé la question au ministre régional de la mobilité Carlo di Antonio (cdH). Le projet d’avenant de la convention entre la France et la Région wallonne est bien signé : la navigation devrait être rétablie au plus tôt en 2021 après dragage de la voie d’eau (coût total de 68 millions d’euros, dont la moitié à charge de la Wallonie). L’intérêt?

«Un accès plus efficace des péniches de grand gabarit (3000 tonnes) depuis la France au bassin industriel du Borinage, du Centre, de Charleroi et vers le bassin de la Meuse», a expliqué le ministre.

Il faut lire le projet dans le cadre plus large de la liaison canal Seine-Europe censée relier le bassin parisien (Compiègne) et l’Europe du Nord (Anvers). Il se traduit concrètement pour les Tournaisiens par l’élargissement de l’Escaut, à la hauteur du quai Vifquin, de 19 à 27 m de manière à faciliter le passage des péniches de gros tonnage.

Le développement fluvial est primordial pour le Nord de la France, plus particulièrement le Valenciennois, véritable porte d’eau avec justement la réouverture du canal de Pommerœul qui permettra de desservir toute la Belgique. Valenciennes Métropole (communauté de communes, équivalente de nos intercommunales) et la Chambre de Commerce et d’Industrie Grand Hainaut misent énormément sur le port de Bruay/Saint-Saulve qui espère traiter 120.000 conteneurs par an (alors que la capacité était de 7 à 10.000 en 2012). Ils ont créé un syndicat mixte exprès, dont le nom est évocateur : Dock Seine-Europe Europe/Escaut. Les Français estiment à 25.000 le nombre de nouveaux emplois qui devraient être induits par le canal à l’horizon 2030 (industrie, logistique, services portuaires, etc).

«Oui, ça bouge en Hauts-de-France. La demande des clients est très concrète». Ainsi s’exprimait, pas plus tard qu’en janvier 2017, auprès de la Voix du Nord, Ferenc Szilagyi, le patron de Logiseine, le plus gros transporteur fluvial de conteneurs sur la Seine dont le siège est au Havre (vous savez, le port dont Edouard Philippe est maire). Sa société a décidé de lancer une nouvelle liaison sur l’Escaut depuis Anzin (Valenciennes), car il a senti «une réelle dynamique». Nos confrères de la Voix du Nord nous apprennent que Ferenc Szilagyi est... Tournaisien d’origine, ancien administrateur des ports belges du Hainaut. Il y a au moins un Tournaisien qui a compris l’intérêt du développement fluvial.

Dire que d’autres poussent encore des cris d’orfraie parce que le rétrécissement du quai Vifquin dû à l’élargissement du fleuve empêchera les riverains de sortir confortablement leur voiture du garage.

NE - équipe de rédaction

Autres actualités à Pommeroeul

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Pommeroeul