Philippeville - 200.000 euros pour une nouvelle maison médicale

Le milieu médical en zone rurale connaît de grosses difficultés à se renouveler depuis quelques années. Des difficultés aussi ressenties dans la commune de Philippeville qui compte 9 médecins pour toute l’entité. «C’est devenu un réel problème car nos médecins ont une moyenne d’âge de 60 ans dont le plus jeune qui à 58 ans», explique Christophe Corouge, échevin de la Cohésion sociale, des Seniors et de la Jeunesse. «Il nous faut dès lors attirer des jeunes médecins mais aussi des stagiaires dans la commune».

Une nécessité absolue puisque les médecins déjà implantés ne prennent parfois plus de nouveaux patients ce qui rend difficile la prise de rendez-vous. «La commune avec le bourgmestre, Jean-Marie Delpire, a porté le projet pour mettre en place un tout nouvel espace à destination des jeunes médecins», continue l’échevin. Un espace qui sera concrétisé sous la forme d’une maison médicale répondant aux nouvelles demandes de ces médecins qui arrivent sur le marché de travail et comprenant quatre cabinets médicaux et deux logements de fonction.

Car ces nouveaux médecins ont désormais des vies de famille plus développées que précédemment et veulent donc des horaires adaptés. Le système de maison médicale devrait donc permettre d’aménager les horaires au mieux pour concilier le travail et la famille.

Un projet qui tient la route

Pour concrétiser ce projet de maison médicale, la commune de Philippeville a décidé de répondre à l’appel à projet du ministre René Collin qui disposait d’une enveloppe de 2,5 millions d’euros à répartir entre les différentes communes. «Le Collège Communal et la plate-forme santé du Plan de Cohésion Sociale ont ainsi travaillé ensemble pour proposer un projet poussé où toutes les demandes des jeunes médecins seraient entendues», précise Christophe Corouge.

L’une des pistes avancées dans le dossier était de proposer aux médecins pratiquants déjà dans l’entité de devenir maître de stage et de former des stagiaires en médecine. Ces derniers pourraient alors occuper les logements de fonction pour la durée de leurs stages. Une idée bien accueillie par trois des médecins qui ont accepté de suivre une formation spécifique. Les autres ont accepté d’y tenir des consultations dans le but de crédibiliser la maison médicale.

«Grâce à tout ça, notre projet tenait la route et on peut d’ailleurs le voir puisque nous avons eu les subsides maximums: 100.000 euros pour la maison médicale et 100.000 pour les logements de fonction», s’enthousiasme Christophe Corouge.

En tout, le cabinet médical coûtera entre 400.000 et 500.000 euros tout compris (meubles et installation de panneaux solaire). La commune de Philippeville devra donc prochainement discuter du projet pour compléter le budget. Si tout va bien, les travaux devraient commencer d’ici avril 2019 sur un terrain communal situé à la rue du Moulin en plein centre de la commune. La proximité avec la gare des trains et la future gare des bus permettra aux futurs patients de se déplacer facilement vers la maison médicale qui devrait ouvrir ses portes début 2020.

N.G. - équipe de rédaction

Autres actualités à Philippeville

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Philippeville