Philippeville - Femmes et hommes en guerre

La Journée Internationale des droits de la Femme arrive à grands pas (8 mars) et elle sera l’occasion de comprendre l’évolution du mouvement féministe, dès la 1ère Guerre mondiale.

Diverses commémorations seront, en effet, organisées cette année pour les 100 ans de fin de guerre. L’idée, certes originale, sera ici de croiser ces commémorations avec la Journée des droits de la Femme, grâce au partenariat entre Maison de la Laïcité (de Cerfontaine, Florennes, Philippeville, Walcourt), Latitude-Jeunes, les Femmes Prévoyantes Socialistes, Centre de Planning familial du Réseau Solidaris et Centre culturel de Philippeville. Ceux-ci vous invitent à une série de manifestations (gratuites) du 1er au 14 mars.

Pour lancer les deux expositions organisées, Marcelle Cognat, conteuse, sera présente le jeudi 1er mars (19h00) lors du vernissage. Des mots, des histoires, pour entrer pas à pas dans les quotidiens, les peurs, les détresses, et appréhender ce contexte de tensions qui a soudé femmes et hommes dans le combat pour ne pas perdre pied.

La première exposition, « 1914- 1918 Gender@War », a été préparée par le CARHIF (Centre de recherches et d'archives de l'histoire des Femmes). Richement illustrée, elle montre le bouleversement de la vie des femmes et des hommes, la mobilisation conjointe pour l’effort de guerre, la violence partagée, les ruptures dans le monde du travail et la vie familiale, en Allemagne, France, Grande-Bretagne et en Belgique. Approche originale et comparative pour réfléchir aux effets des conflits armés sur le statut des hommes et des femmes dans la société… jusqu’à notre propre quotidien.

La seconde exposition est beaucoup plus axée sur la femme. Avec un titre évocateur : « Les femmes et leurs combats : de la grande guerre à nos jours », proposé par le Comité des Femmes Prévoyantes Socialistes de Viroinval et l’asbl Groupement d’Animation socio-culturelle de Oignies-en-Thiérache, elle met en valeur les témoignages de plusieurs femmes de Viroinval sur leur quotidien pendant les guerres et leurs premiers pas dans l’émancipation féminine.

La réflexion se prolonge avec une conférence déambulatoire, « Les femmes belges durant la 1ère Guerre Mondiale : Un combat entre parenthèses ? » (jeudi 8 mars, 19 h, Centre culturel - les Halles, de Philippeville), avec la participation du professeur Axel Tixhon, historien à l'Université de Namur. L’agenda se poursuit avec un ciné-débat nourrira un pas plus loin la démarche, avec « Au revoir là-haut », de Albert Dupontel (vendredi 2 et 9 mars, 19 h, gratuit, à la Maison de la Laïcité - boulevard de l'enseignement 5). Enfin, une soirée de clôture sous forme de lecture contée par Marcelle Cognat abordera « 14-18 Sans mode d'emploi ! Paroles d'hommes et de femmes » (mercredi 14 mars, 19 h, Centre Culturel - les Halles).

Dossiers pédagogiques à télécharger sur www.culturephilippeville.be - Téléphone ? 071-66.67.78 ou 0474-63.95.03

CaT - équipe de rédaction

Autres actualités à Philippeville

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Philippeville