Perwez - Champions du monde de la pizza

Les deux titres ont été remportés dans la catégorie pizza blanche, c’est-à-dire une pizza sans tomate. Le premier titre en équipe a été remporté par les trois frères : «Carlo et moi, on préparait la pizza comme nous sommes pizzaïolos et Daniele (qui tient un bar à vins à Profondville, NdlR), lui, a cuit la pizza, nous explique Gianfranco Rosano. Nous sommes partis sur une pizza avec des touches d’orange, du poisson, du salami piquant et des carottes cuites aux oignons.»

Le second titre, en individuel, a été remporté par Gianfranco, qui a voulu préparer une pizza avec uniquement des produits locaux, comprenez siciliens. «J’ai préparé une pizza composée de porchetta de cochon noir – un animal qui vit là-bas – de mozzarella, de scamorza et de roquette.»

Et lorsqu’on lui demande ce qui a plu au jury sicilien, la réponse de Gianfranco peut surprendre. «Ils ont surtout jugé la pâte. Elle ne doit pas être ni trop cuite, ni trop blanche. La pizza doit être bien ronde et faire environ 30 centimètres. Une pizza, c’est avant tout la pâte. Elle passe même avant les ingrédients

«Une formation»

Outre le fait d’être rentrés avec un trophée mercredi dernier, les Rosano reviennent avec pas mal d’expérience. «On rencontre des pizzaïolos italiens qui vivent en Espagne, en France, en Allemagne… C’est plus une formation à laquelle on va assister qu’un concours. On découvre de nouvelles techniques, de nouveaux produits», conclut Gianfranco.

Après avoir été troisième au Mondial de la pizza à Rome en 2017 et sacrés meilleurs pizzaïolos du Brabant wallon en 2015, les Italiens peuvent se vanter d’avoir remporté une compétition… mondiale.

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Perwez

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Perwez