Perwez - Chiens et chats seront encore mieux soignés

Le nouveau refuge de Sans Collier, qui sera inauguré ce 25 février au 68 de la Chaussée de Charleroi à Perwez, étonnera positivement les visiteurs et les nombreux soutiens de la cause animale.

D’une capacité d’accueil et d’hébergement de 270 chiens et chats, son architecture sort en effet des classiques des refuges, selon le directeur de l’ASBL Sébastien De Jonge: « C’est un joli bâtiment, avec des bardages en bois pour cacher les grillages des terrasses et balcons. Il est pourvu d’ascenseurs pour les chiens qui ont du mal avec les escaliers, mais aussi pour les PMR. L’extérieur est équipe d’une grande zone de détente pour les chiens.»

En vue de leur adoption, les chiens en bonne santé sont hébergés par 2, 3, ou 4 dans des boxes de 15-20 m2, chauffés à 15 degrés, avec un accès à une terrasse extérieure couverte commune avec un autre box. Les chiens moins sociables avec leurs congénères se retrouvent dans des boxes individuels, également avec terrasse.

Les chats sont, eux, installés par groupes de 5 à 7 dans des parcours vitrés, chauffés à 21 degrés, et isolés de telle sorte que les éventuelles maladies ne se propagent pas d’un parcours à l’autre.

Quant aux animaux nécessitant des soins, ils sont installés dans l’aile vétérinaire, pourvue de locaux et cages spécialement adaptés.

Le bien-être animal avant tout

Le nouveau refuge est également pourvu d’une salle polyvalente qui pourra accueillir des conférences, événements pédagogiques ou de sensibilisation au bien-être animal à destination des écoles, du grand public, ou encore des soupers pour rapporter des fonds. Mais aussi des personnes déficientes qui prennent part à des ateliers avec des chiens,etc.

« Notre travail, c’est l’urgence, mais aussi la sensibilisation, le lobbying, en faveur du bien-être animal », rappelle le directeur de Sans Collier. En Belgique 160.000 chiens sont acquis chaque année chez des éleveurs, animalerie ou des particuliers et 30.000 adoptés en refuge. « Il faudrait diminuer la production tant qu’il y a des animaux à adopter en refuge. Même s’il y a déjà une progression car les éleveurs doivent respecter des règles de plus en plus strictes, ils sont interdits de faire de la publicité, par exemple. Les particuliers doivent obtenir un agrément pour la reproduction et la vente. Cela aide à diminuer le trafic. »

L’ASBL Sans Collier emploie neuf salariés pour remplir ses missions, mais également, et c’est essentiel, 110 bénévoles donnent de leur temps pour entretenir et promener les animaux, réaliser les visites à domicile, prendre en charge la communication, etc.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Perwez

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Perwez