Péruwelz - Christine Massy: «Le véganisme, un mode de vie, un engagement»

Avec lignes de mire la reconnexion entre l’humain et la nature, le zéro déchet et l’alimentation, l’association aide les personnes qui souhaitent amorcer un changement dans leurs habitudes de vie. Une transition que la jeune péruwelzienne a elle-même effectuée en optant pour un style de vie Vegan. Autrement dit, une alimentation et un mode de vie desquels est exempt tout ce qui est d’origine animale.

Être Vegan, un choix réfléchi

Avant d’adopter ce mode de consommation, Christine Massy était déjà végétarienne. Depuis deux ans et demi, elle a décidé de pousser sa réflexion et son action en devenant vegane. Un choix mûrement réfléchi et une transition radicale basée sur une bonne prise d’informations préalables. «C’est une question de bon sens. On ne peut pas prétendre aimer la nature, les animaux tout en consommant de la viande. Lorsqu’on connaît les conditions de vie animale, on ne peut pas rester insensibles. La violence animale est tellement cautionnée qu’on ne la remarque plus. Pour ma part, devenir vegan est un positionnement militant. Je refuse de participer au mode de consommation tel que la société nous l’impose», explique la jeune femme de 37 ans pour qui le concept ne s’arrête pas à son assiette. «Au lieu de pester contre le monde, je me suis demandé ce que je pouvais faire à mon échelle pour réduire mon impact au niveau écologique, environnemental et comment consommer autrement». Des questionnements qui ont motivé Christine à poursuivre son engagement dans sa salle de bain et sa garde-robe. «Je réalise mes cosmétiques moi-même. En ce qui concerne les vêtements, je n’achète plus de neuf. Lorsque j’ai envie d’une nouvelle pièce, je me dirige vers les magasins de seconde main. Je me sens mieux dans ce mode de consommation, cela a du sens».

Être vegan ne rime pas avec privation

Plutôt que de parler de contraintes, Christine préférera opter pour le terme d’organisation, synonyme de découvertes: «On réorganise son assiette, on se dirige vers de nouveaux aliments. C’est magique de découvrir de nouvelles recettes, de nouveaux goûts! Des tas de plats traditionnels sont possibles en mode vegan. Je fais des pannecakes, des gâteaux, de la mousse au chocolat… Le tout est de se diriger vers d’autres aliments. Mes proches sont d’ailleurs souvent séduits par mes recettes!», conclut-elle.

Nul doute que l’information est le premier pas vers l’amorce d’un tel changement qui, pour être accepté, a également besoin d’une bonne dose de respect de l’autre.

E. Beirnaert - équipe de rédaction

Autres actualités à Péruwelz

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Péruwelz