Ohey - La journée de l’Armée secrète

C’est devenu une tradition, le premier dimanche de septembre, les autorités communales et les membres de la fraternelle de l’armée secrète Refuge font le tour des «pierres du bord de route», témoins souvent oubliés des actes de bravoure de la seconde guerre mondiale.

La stèle de Jean Stevaert à Perwez, le monument des aviateurs américains à Reppe, bien d’autres, à Jallet, Goesnes et le cortège s’est arrêté plus longuement à Evelette devant la nouvelle plaque souvenir de quatre figures locales actives à cette époque: le Major Mahy, Joseph Balthazar, Léon Adam et Joseph Havelange.

Le Bourgmestre, Christophe Gilon, a rappelé le rôle important joué par l’armée secrète: «Un peu partout dans nos campagnes, ils ont osé imprimer des journaux clandestins, saboter des voies ferrées et les communications, détourner ou perdre des documents, favoriser des évasions, réceptionner des parachutages, accueillir, cacher, réconforter.»

Le Président de l’amicale G.2., Pol Mahy, a lui aussi, insisté sur notre contribution à la paix, et tous deux, en accord: «Il faut comprendre son voisin, se dire de vive voix des mots doux, bonjour, merci, excusez-moi, plutôt que, pour un oui, pour un non, monter aux créneaux sociaux.»

Un pèlerinage plus retentissant, coloré et historique grâce à la présence d’Axel Bodart à la trompette pour le last post et la Brabançonne, ainsi que les fidèles porteurs de drapeaux avec le jeune Benjamin qui a pris la relève de son grand-père Robert Beauduin. Tradition bien respectée aussi avec le verre de l’amitié à la maison communale. Un moment de convivialité où les mots «amitié», «santé» prennent toute leur dimension!

Ph. L. - équipe de rédaction

Autres actualités à Ohey

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Ohey