Namur - Les Namourettes accusent un léger retard

Les Namourettes, ces petites embarcations «vintage», sont clairement devenues les gondoles vénitiennes des Namurois. Beaucoup profitent des journées ensoleillées pour (re)découvrir Namur sous un autre jour. Dès le mois de juin, il n’est pas rare d’apercevoir leurs ballets presque silencieux entre les différents quais. Mais, cette année, elles ont du retard.

«Que les Namurois soient rassurés, les Namourettes vont arriver», rassure Patricia Grandchamps, échevine du Tourisme et de la Mobilité. «C’est la procédure d’attribution des marchés publics qui a changé et qui est plus longue.»

Le contrat de l’opérateur chargé de l’exploitation des Namourettes est arrivé à échéance il y a quelques semaines. La ville doit, comme tous les trois ans, relancer une offre de marché public.

Le collège a déjà choisi l’entreprise repreneuse, mais il doit attendre l’aval du ministère wallon de tutelle pour lui notifier quel sera le nouveau concessionnaire de la Ville pour les embarcations.

«Jusqu’à maintenant nous fonctionnions par marché public, il s’agit à présent d’un marché de concession et la procédure est quelque peu complexifiée. Nous avons aussi eu des débats quant au fait de devoir embaucher un ou deux conducteurs pour les Namourettes.

Nous avions toujours fonctionné avec un chauffeur et nous resterons finalement avec un chauffeur.

C’est à cause de tous ces débats que le processus a été ralenti», ajoute l’échevine.

Patricia Grandchamps précise aussi que la réglementation concernant les statuts des travailleurs a changé, elle est devenue plus stricte, comme en témoigne le débat sur le nombre de conducteurs.

Nouvelle loi contraignante

Le passage du marché public au marché de concession est une application d’une directive européenne traduite en loi le 17 juin 2016, en Wallonie.

L’entrée en vigueur se fera le 17 juin prochain. Elle doit permettre de donner un accès plus large aux petites et moyennes entreprises (PME) pour ce type de contrat.

Rappelons qu’au mois de juin, les Namourettes ne sont présentes que les week-ends.

Les amateurs de balades fluviales pourront en profiter «dès la fin du mois de juin», nous dit-on à l’échevinat du Tourisme.

Par contre, à partir du mois de juillet, ce sera tous les jours.

Cette année, l’arrêt qui se trouvait à la halle «Al’chair» a été déplacé à cause des travaux du Grognon et de la Maison de la culture. Il est désormais situé au confluent, au quai Novèle, sur la zone de détente de Cap estival. La forte affluence des Namurois dans cette zone en fait un arrêt stratégique.

Plus d’informationssur le site www.paysdesvalees.be

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Namur

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Namur