Namur - 12 millions d’euros de plus pour la Citadelle

Le ministre wallon Maxime Prévot (cdH) s’est montré une fois de plus généreux avec le bourgmestre de Namur…

Maxime Prévot: le gouvernement wallon va accorder 12 millions d’euros de subsides pour rénover la Citadelle. Ou du moins, une partie qui en a bien besoin: le Théâtre de Verdure et le Stade des Jeux.

L’ensemble, qui date du tout début du 20e siècle, est fissuré, dégradé… Il souffre de problèmes d’infiltration d’eau. Et si les gradins du Stade des Jeux sont encore accessibles, ce n’est que parce qu’ils sont soutenus, en sous-sol, par une forêt d’étançons.

L’endroit avait été classé fin 2015, puis listé comme patrimoine exceptionnel de Wallonie fin 2016. Cela ouvrait la voie à un soutien financier important de la Région wallonne pour des travaux. Cela n’aura donc pas tardé.

«La Wallonie s’engage en fait à délivrer la somme de 1,2 million d’euros chaque année pendant dix ans pour la rénovation de ce site», détaille Maxime Prévot. Les taux d’intérêt restant assez bas, Namur pourra s’adresser aux banques pour lancer rapidement de très gros travaux sur le Stade des Jeux.

Des travaux qu’elle remboursera ensuite grâce à la manne d’argent wallon. «Fort de ses 4.000 places côté gradins et de ses 2.700 places côté théâtre, cet ensemble pourra à nouveau accueillir des spectacles et activités à la hauteur de ses capacités et constituer, comme à l’origine, un des maillons du dispositif touristique de la Citadelle», se félicite encore Maxime Prévot.

La Ville paiera 600.000€

«La tâche est titanesque», se réjouit aussi de son côté Arnaud Gavroy (Écolo), l’échevin de la Citadelle. «Mais ce n’est pas un caprice de Namurois de demander la réhabilitation de ce bâtiment. Pour la Wallonie, pour la Belgique et même pour l’Europe, c’est un site unique!»

Au total, ce seront même 12,6 millions d’euros qui seront investis dans cette rénovation. Les subsides wallons représenteront en effet 95% du total. La commune comblera le reste, soit 600.000 euros.

Mais à quoi cela va-t-il servir? C’est simple: à tout rénover. Les gradins du Stade des Jeux, les loges, la scène du Théâtre de Verdure, les gradins du même théâtre et enfin les deux pavillons d’entrée aux gradins du théâtre.

Une visite des lieux témoigne de l’urgence des travaux. Mais ces derniers ne démarreront sûrement pas avant deux ans. En 2011, une fiche d’état sanitaire avait été réalisée par un expert français. Mais il faut malgré tout encore réaliser un cahier des charges et préciser comment la rénovation devra être effectuée.

«À certains endroits, il faudra démonter puis reconstruire», confirme Geneviève Laurent, du service Citadelle. «À d’autres endroits, on pourra travailler de façon plus légère. Tout cela doit encore être décidé.»

La durée de la rénovation n’est pas encore connue, elle non plus. Mais cela prendra plusieurs années.

À côté du Grognon, de la gare et des Casernes, c’est donc un autre très gros chantier qui va s’ouvrir prochainement sur Namur. Mais cette fois, comme il s’agit de rendre son lustre à un des bâtiments les plus emblématiques de Namur, cela devrait faire beaucoup moins polémique…

C.H. - équipe de rédaction

Autres actualités à Namur

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Namur