Namur - Il est le concierge de la Citadelle!

Didier est un homme sympathique d’une quarantaine d’années. Avec son chien, il sillonne trois fois par jour les allées de la Citadelle, à la recherche du moindre problème. Parmi ses missions, on compte l’ouverture et la fermeture des grilles chaque matin et soir mais aussi «vérifier que toutes les salles soient bien fermées, qu’aucunes alarmes ne se soient déclenchées et bien d’autres choses».

Problèmes de vandalisme

Le bâtiment dans lequel il vit est une ancienne conciergerie construite entre 1880 et 1910. Il a ensuite servi de toilettes publiques avant de devenir depuis un an la nouvelle maison de Didier. «La citadelle connaissant des problèmes de vandalisme fréquents et d’incivilités, le gardiennage et la surveillance du lieu sont indispensables. Voilà pourquoi résider sur le site même permettra au concierge de remplir pleinement ces missions», détaille la ville. Les lieux sont maintenant composés d’une pièce à vivre, d’une salle d’eau, de deux chambres et d’un bureau.

Didier a commencé comme concierge de la Citadelle il y a 6 ans, mais il ne vivait pas sur place. Il était à ce moment ouvrier communal et se chargeait des travaux divers à réaliser sur le site. «Avec le temps j’avais tellement de boulot en tant que concierge que je n’avais plus le temps pour faire mes taches d’ouvrier. C’est pour cela qu’ils ont finalement décidé de me prendre à temps plein comme concierge». Il faut savoir qu’un tour complet des lieux lui prend au moins 4h, sans compter les «ampoules qui peuvent tomber en panne pendant la journée ou les gens qu’il faut aller libérer en pleine nuit lorsqu’ils sont restés enfermés.».

Au début, il a eu un peu de mal à s’adapter à sa vie de concierge: «Je suis un manuel et donc ce n’était pas évident de simplement signaler à la ville ce qu’il fallait réparer sans pouvoir faire les réparations à cause de tout ce que j’ai à faire sur le côté. Maintenant je suis habitué et j’aime ce que je fais.».

L’homme reconnaît vivre dans un cadre incroyable. «Lorsqu’on se lève le matin, qu’il a neigé et que l’on voit les plaines remplies de neiges au moment où personne n’a encore marché dedans, c’est juste à couper le souffle».

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Namur

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Namur