Namur - Le nombre d’habitants n’augmente plus

Selon Statbel, la Direction des statistiques de l’État fédéral, Namur comptait 110.632 habitants au premier janvier 2016. C’est pratiquement le même nombre qu’en 2015 (110.646 habitants) et en 2014 (110.665). La commune tablait sur une évolution bien différente…

Depuis 2004, soit l’année depuis laquelle Statbel fournit des chiffres annuels, la population namuroise a sans cesse augmenté. La capitale wallonne gagnait en moyenne 500 habitants par an. Cette évolution faisait la fierté de la majorité communale cdH-MR-Ecolo, pour qui cette dynamique témoignait de l’attractivité de Namur. En 2012, l’année des élections communales, le franchissement de la barre des 110.000 habitants avait d’ailleurs été fort commenté.

Mais depuis 2014, la dynamique semble cassée. Namur n’attire plus de nouveaux habitants. Lors du dernier conseil communal, l’ancien bourgmestre Jacques Étienne (cdH) a même évoqué le problème. Car il s’agit bien d’un problème. Ces dernières années, la population a continué à augmenter en Région wallonne. Au 1er janvier 2016, la Wallonie a même dépassé les 3,6 millions d’habitants. Plus près de nous, la population de l’arrondissement de Namur continue aussi de croître ces dernières années. Mais ces nouveaux résidents s’installent plutôt dans les communes autour de Namur que dans la capitale wallonne elle-même.

120.000 Namurois? À oublier

Si cela continue, cela pourrait toutefois poser de sérieux problèmes à l’autorité communale. Si, d’après la majorité, les finances sont en meilleure santé, elles restent fragiles. Augmenter la population permet pourtant d’augmenter les recettes, ce qui facilite toujours la confection d’un budget. Dans son schéma de structure communal voté en 2012, Namur prévoyait justement une augmentation de sa population. En 2015, elle devait déjà dépasser les 112.000 habitants. Et en 2025, il devrait y avoir près de 120.000 Namurois. Au rythme actuel, ce nombre ne sera jamais atteint.

Comment expliquer cette stagnation? «Le schéma de structure avait repris les chiffres de l’IWEPS (institut wallon des statistiques, NDLR), qui faisait des tendances pour chaque commune wallonne», répond l’échevin Ecolo Arnaud Gavroy, «père» du schéma de structure. «Et selon l’Iweps, on devait s’attendre à 119.000 habitants en 2025. Mais nous étions en 2011 lorsque cette tendance a été faite! Et depuis, les perspectives ont été revues à la baisse.» Aujourd’hui, on n’attendrait plus que 114.000 habitants à Namur en 2025.

Mais il y a une autre explication à cette stagnation: le manque de projets immobiliers. Après des années d’inaugurations de nouveaux quartiers ou d’immeubles à appartements, Namur connaît une période bien plus calme. Arnaud Gavroy se veut pourtant rassurant: «les grands lotissements sont en train d’être faits!» A Bouge, Erpent, Jambes… Un peu partout, des projets de lotissements sont en effet lancés. Et selon l’échevin écolo, ils vont commencer à sortir de terre, représentant plusieurs centaines de logements pour des familles. «Mais les procédures prennent beaucoup de temps. On est aussi plus exigeant qu’avant, notamment sur la mobilité ou sur l’eau.»

Pour Arnaud Gavroy, donc, «Namur n’est pas en phase de régression.» Il faudrait juste se montrer patient. Une opinion loin d’être partagée par tout le monde…

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Namur

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Namur