Namur - Des cimetières sans pesticides

En matière d’entretien des cimetières, la nouvelle législation relative à l’utilisation des pesticides et herbicides sur le domaine public oblige les gestionnaires publics à trouver des alternatives pour gérer les herbes indésirables. Une phase transitoire est mise en œuvre depuis le 1er juin 2014 jusqu’au 31 mai 2019. Au 1er juin 2019, l’usage des produits phytopharmaceutiques sera interdit sur tout le domaine public.

La gestion des cimetières est complexe parce qu’elle doit tenir compte des attentes multiples des citoyens, d’une coordination efficiente lors de l’intervention des différents services communaux compétents et des responsabilités partagées entre la Ville et les titulaires des concessions.

Une information nécessaire

En ce qui concerne le Service Espaces verts de la Ville, il gère tous les aspects liés au végétal : plantations, entretien des aires de dispersion, fleurissement…

Revoir, lorsque c’est possible, la conception même du cimetière en le végétalisant est le choix pris par la Ville de Namur, une manière de conserver au lieu un aspect soigné et entretenu.

La réussite de la végétalisation rationnelle des cimetières ne peut se faire qu’avec l’aide des citoyens qui doivent en comprendre les motivations et les mécanismes.

L’information est donc essentielle et fait partie de nos priorités. Aussi, la ville a mis en place des panneaux informatifs installés à l’entrée des cimetières, une signalétique spécifique insérée dans chaque entre-tombe pour éviter les dégâts aux plantes liés à l’utilisation d’eau de javel pour le nettoyage des tombes et à l’utilisation d’herbicides. Enfin, une brochure d’information vient d’être éditée et reprend les tenants et les aboutissants de la démarche de la Ville en la matière. Celle-ci est mise à disposition des citoyens au service Décès.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Namur

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Namur