Namur - Rue Saintraint: un porche relooké grâce aux graffitis

Cela fait quelques années maintenant que les murs sur lesquels se trouvaient des fresques de rue sont recouverts de tags en tout genre.

«Il y a 10 ans, les murs étaient blancs et on taguait sans cesse dessus. Nous, les trois familles qui vivent dans l’immeuble, avons décidé de faire appel à des artistes de rue pour graffer les murs afin qu’ils ne soient plus salis», explique Michel Somville, habitant de l’immeuble. Les familles s’étaient alors chargées de payer les bombes servant à graffer les murs. Si pendant cinq ans, «une sorte de code déontologique entres artistes de rue avait stoppé tout tag sur les murs, ils ont finalement recommencé et les murs sont de nouveau sales», ajoute l’habitant. Pour réaliser les nouvelles fresques, les habitants ont donc décidé de passer par le même procédé mais avec cette fois un appel sur les réseaux sociaux.

«En plus de l’appel en ligne, nous sommes en contact avec des éducateurs qui enseignent à des jeunes l’art du graffiti. Nous leur avons proposé de se charger de notre porche. Ils doivent nous proposer un projet dans le courant du mois de mai», termine Michel Somville.

Des graffiti en rapport avec les bateliers

Cette fois encore, les familles se chargeront des frais de matériels. Cependant, il y a un thème imposé: que ce soit en rapport avec les bateliers, étant donné que l’immeuble est l’ancienne école des enfants des bateliers. Pourquoi ne pas fermer la porte? Le problème est que cela représenterait des frais trop importants: «il y a un parking derrière et donc il faudrait mettre un système électronique pour ouvrir les portes automatiquement, ce n’est pas possible pour nous».

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Namur

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Namur