Namur - Beffroi: les cloches sonneront à nouveau

Nous avons pu accéder dans un de ces lieux interdits au grand public: le sommet du beffroi de Namur. L’endroit offre au regard une charpente impressionnante, mais aussi une vue imprenable sur Namur. C’est aussi ici que deux des trois cloches d’origine attendent de résonner à nouveau.

Le beffroi de Namur est en effet en chantier depuis un mois. Après la pose d’un imposant échafaudage, les travaux sont aujourd’hui entrés dans leur phase concrète. Ils devraient se terminer pour le mois juin, au plus tard en septembre.

«Des premiers travaux de sécurisation de l’édifice ont été effectués en 2007. Des morceaux menaçaient de tomber», explique Tanguy Auspert, échevin en charge du Patrimoine. Aujourd’hui, il est question de remettre en état la charpente et la toiture, et de mettre en conformité les systèmes de volée. Certains moellons s’effritent aussi. «Il faut donc intervenir. Par contre, les pierres où l’on voit les impacts de la guerre resteront bel et bien», précise-t-il.

Pour certaines occasions

Ce chantier est une occasion unique pour monter tout en haut de l’échafaudage et de profiter d’une vue imprenable sur Namur, ses clochers et sa citadelle. «Mais il nous permet aussi de remettre en fonction les cloches du beffroi. Deux d’entre elles y sont toujours installées.» Elles feront l’objet d’un entretien et d’une électrification. «J’espère qu’elles sonneront à nouveau pour les prochaines Fêtes de Wallonie. Sauf report, elles seront prêtes pour septembre», se réjouit Tanguy Auspert. Ces dernières ne fonctionneront non plus à la volée, mais selon un nouveau mécanisme de marteau. Le tout sera programmable. «Nous ne savons pas encore à quelle fréquence nous les ferons sonner. Mais elles fonctionneront au minimum pour certaines occasions.» À l’époque, elles servaient à annoncer l’ouverture et la fermeture des portes de la Ville.

Le chantier représente un budget de 180.000€, dont 121.000€ subsidiés par la Région. Car pour rappel, le beffroi est un édifice classé. Il fait d’ailleurs partie des 56 beffrois belges et français classés au patrimoine mondial de l’Unesco.

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Namur

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Namur