Namur - L’Église St-Joseph pourrait devenir un espace culturel

L’église Saint-Joseph de la rue de Fer, avec sa robe rouge sang, ne passe pas inaperçue lorsque l’on se balade dans l’artère principale de la capitale wallonne. Aujourd’hui, Tanguy Auspert, échevin du Patrimoine, envisage d’en faire un espace culturel. «Le projet est en cours d’élaboration en étroite collaboration avec l’Echevé. Comme il est placé à un lieu stratégique et qu’il a une valeur patrimoniale inestimable, il était impensable de le laisser vide. Nous précisons que d’autres projets sont à l’étude, il n’est pas sûr que ce sera un centre culturel», explique le cabinet. Depuis sa fermeture en 2008 pour des raisons de sécurité, on peut avoir l’impression que rien n’a vraiment bougé.

Pourtant, plusieurs travaux de conservation urgents ont été faits. «Dès 2009, nous avons procédé à étanchéification et la sécurisation des abords de l’église», ajoute-t-on au cabinet. Il est à noter que des lampadaires ont été posés et que le podium a été partiellement démonté.

Un monument classé

«Toutes ces mesures n’ont pas suffit à mettre un terme à l’état de délabrement de l’église», souligne Amandine Glorieux, attaché de presse du cabinet de Tanguy Auspert.

Aujourd’hui, les travaux de rénovation définitifs ont été confiés aux entreprises Bajart pour un montant d’1.160.000 euros.

Amandine Glorieux, explique: «Le bâtiment est classé monument. Il peut donc bénéficié de subsides de la part de la Région wallonne. Les travaux débuteront donc dans le courant de l’année, une fois les subsides accordés». Ils pourraient atteindre jusque 60% du coût des réparations.

En extérieur, ce sont les charpentes et les toitures qui doivent être restaurées. «Il faudra démonter des éléments de maçonnerie, réaliser une couverture temporaire du bâtiment, réparer les fissures et déposer de nouvelles», détaille Amandine Glorieux. Des infiltrations d’eau ont envahi la charpente depuis quelques années. C’est donc la stabilité du bâtiment entier qui est en danger. Ces travaux extérieurs devraient durer environ un an. Pour ce qui concerne les liturgies de la paroisse, elles se tiennent dans la chapelle de semaine à l’arrière de l’édifice.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Namur

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Namur