Namur - Déjà 590.000 euros pour la tortue de la Citadelle

C’est la Loterie Nationale qui vient d’accorder 50.000 euros de subsides pour la rénovation du chemin menant à la tortue «Searching for Utopia», de Jean Fabre. Cet argent sera versé au compte de l’ASBL Comité animation Citadelle prochainement. «Les fonds vont servir à rendre les accès à la tortue plus confortables. Des pavés et des dalles seront remplacés pour permettre aux promeneurs de s’y balader plus aisément», détaille le cabinet d’Arnaud Gavroy, échevin de l’Aménagement du territoire, de la Régie foncière, de l’Énergie et de la Citadelle.

Pour recevoir cet argent la Ville devra d’abord remplacer les pierres abîmées du chemin en face du Parlement wallon. Namur a jusqu’au 31 décembre pour arranger la chaussée. Elle participe à hauteur de 50.000 euros. Une deuxième enveloppe de la Loterie Nationale de 40.000 euros servira à sécuriser les abords de la sculpture car «évidemment la barrière en châtaigne qui entoure actuellement la tortue était surtout là pour dissuader les gens de s’en approcher. Il est évident que l’on peut escalader la structure si on le souhaite. Nous allons donc réfléchir au meilleur moyen pour qu’elle reste visible pour les touristes sans que l’on puisse la toucher ou monter dessus. Le projet est encore en cours de réflexion», ajoute le cabinet de l’échevin.

Pas d’accès PMR

Initialement, les travaux devaient permettre de rendre les lieux accessibles aux personnes à mobilité réduite. Mais «en raison des fortes pentes de la Citadelle, cet aménagement est impossible».

En plus des chemins, les travaux serviront à mettre en place des socles en béton sous les pattes de l’animal pour éviter qu’il ne glisse en bas de la Citadelle.

Actuellement, ce sont des poutrelles en fer qui soutiennent la structure. Il faut savoir que ce sont les premières dépenses que la Capitale wallonne va faire pour la tortue. En 2015, l’achat de la tortue avait coûté 450.000 euros.

La Fondation Roi Baudoin avait donné50.000 euros. Le ministère du Tourisme wallon, 200.000 €. La Ville de Namur devait initialement donner 150.000€ mais grâce à une souscription publique où 200.000€ ont pu être récoltés, la ville n’avait rien eu à dépenser pour la tortue.

En moins de trois mois, les Namurois s’étaient mobilisés massivement pour permettre à «Searching for Utopia» de rester à Namur. Maxime Prévot, bourgmestre empêché expliquait à l’époque «que la ville a reçu l’argent de 163 donateurs. La majorité étant des citoyens qui ont donné quelques dizaines d’euros». Il y a aussi quelques entreprises qui ont donné de plus grosses sommes.

En deux ans, la tortue de bronze aura déjà coûté à la Belgique, toutes institutions confondues, 590.000 euros.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Namur

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Namur