Nafraiture - Accueil du bronze du peintre Léon Frédéric

Né à Bruxelles en 1856, le peintre réaliste et symboliste Léon Frédéric est bien connu à Nafraiture. C’est en effet à l’âge de 27 ans qu’il découvre ce petit village ardennais. Fasciné par le village et ses habitants, il y reviendra pendant une quarantaine d’années pour y chercher le calme et l’inspiration. En 1892, Monsieur Léon, comme on le surnommait à l’époque, offre, en signe d’amitié aux habitants de Nafraiture, une de ses œuvres: le Triptyque de la Sainte Trinité. Aujourd’hui, quelque 125 ans plus tard, ce sont ses descendants qui reviennent à Nafraiture pour offrir une autre de ses œuvres: une plaque en bronze coulée par leur ancêtre en 1896. Cette plaque, unique œuvre sculptée par Léon Frédéric, ornait le caveau familial de ses parents dans un cimetière de Bruxelles. Elle représente les deux petits frères du peintre morts en bas âge: Ernest et Eugène.

«Ce magnifique bas-relief plein de grâce et de douceur est tout à fait dans l’esprit de famille de notre cher peintre. Il a été remis en beauté par une artiste-artisan de la région: Martine Bartiaux-Van Erkel que je remercie pour le joli travail accompli. Ici, cette dalle funéraire sera à l’abri des vandales qui dévisagent nos cimetières. J’espère que Nafraiture veillera sur elle! Que dire de plus? Nous sommes, nous les cousins Frédéric et consort, ravis que cette œuvre se retrouve ici, près du déjà célèbre triptyque de Nafraiture. Sa place est ici, et nulle part ailleurs. C’est une évidence », dira un des membres de la famille du peintre.

Véritable cheville ouvrière des festivités liées aux 125 ans de la donation du triptyque, Marc Robinet, après avoir rappelé brièvement la vie du peintre et son attachement à Nafraiture, a signalé que la plaque sera mise en valeur dans l’église de Nafraiture: «Cette plaque, nous avons voulu la rattacher à l’Ardenne en la fixant sur une pierre de schiste sortie toute droite de la carrière de Alle-sur-Semois. Elle repose sur un support métallique constitué par des rails sur lesquels étaient poussés les wagonnets et par des extrémités de pioches qui servaient à l’extraction ».

Françoise Leboc, bourgmestre de Vresse, a rappelé qu’en octobre dernier déjà, une magnifique stèle avait été érigée sur la place qui porte le nom de Léon Frédéric. «C’est un grand honneur que nous fait la famille de l’artiste d’offrir le bronze des deux frères du baron Léon Frédéric placé sur la pierre tombale des parents», dira-t-elle.

Dernièrement, une soirée était organisée en l’église de Nafraiture. Elle avait débuté par un concert offert par l’Union Musicale Nouzonnaise. Durant l’entracte, plusieurs discours ont été prononcés. Marc Robinet a ensuite accompagné les membres de la famille du peintre pour dévoiler l’œuvre. L’acte de donation a été signé par les représentants du village, de la jeunesse, de la fabrique d’église, de la commune et de la famille de Léon Frédéric. La soirée s’est poursuivie par les hymnes nationaux belges et français et d’autres morceaux interprétés par les musiciens de l’Union Musicale Nouzonnaise. Tous se sont retrouvés autour du verre de l’amitié pour un moment de convivialité et de partage.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Nafraiture

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Nafraiture