Mons - Lionel a «oublié les paroles» chez Nagui

Lionel Labiau, membre du groupe Génération Diapason créé au sein de l’ASBL montoise «Se Mettre au diapason», vient de vivre une expérience toute particulière. Celle de participer à l’émission française de l’animateur Nagui «N’oubliez pas les paroles».

Le concept ? Il faut interpréter des chansons qui comportent des mots manquants. Au départ, il suivait un ami qui voulait s’inscrire au casting, à Bruxelles. «Il m’a demandé d’y aller avec lui, alors j’ai participé moi aussi au casting. Mon ami a été éliminé, tandis que moi j’ai finalement pu arriver jusqu’au bout! J’ai dû franchir plusieurs étapes. J’ai d’abord dû chanter 20 chansons en trouvant un maximum de mots manquants».

Ensuite, Lionel a chanté face à un public. Il s’est enfin présenté durant 20 minutes devant une caméra pour les casteurs de Paris. Une semaine plus tard, il recevait un appel qui lui annonce sa participation à l’émission.

«On m’a dit que j’étais remplaçant au cas où un candidat avait un souci. Sauf qu’une fois dans les coulisses, je ne sais pour quelle raison, on m’a dit d’y aller.»

Lionel fait son entrée sur une chanson des One Republic, Counting stars. Face à lui, une maestro présente depuis 20 émissions. Ils se sont défiés en chanson.

«La maestro a d’abord choisi une chanson à 50 points, mais elle n’a pas trouvé les mots manquants. Ensuite, j’ai pris une chanson à 30 points. Je suis tombé sur Boogie Woogie, d’Eddy Mitchell».

Il n’a pas trouvé les mots manquants. Le duel s’est poursuivi et Lionel a finalement trouvé plus de mots que son adversaire. C’est donc en étant en tête qu’il a entamé la dernière étape, «la même chanson». Il s’agissait de «S’il suffisait d’aimer», de Célion Dion. Chaque candidat a dû chanter sans les paroles. Il ne pouvait donc compter que sur sa mémoire.

«Malheureusement je me suis trompé assez rapidement et la maestro, étant très fan de l’artiste, connaissait le texte sur le bout des doigts. Elle a gagné haut la main...» Lionel est donc rentré chez lui bredouille, mais ravi d’avoir vécu cette expérience.

«J’aurais bien aimé gagner pour m’aider à ouvrir mon restaurant! Mais c’était vraiment très chouette et j’en garde un bon souvenir, je suis content de l’avoir fait».

LP - équipe de rédaction

Autres actualités à Mons

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Mons