Mons - «Le deuxième fils» est son deuxième roman

«Deux familles que tout oppose… Les uns sont riches, très riches… Les autres sont pauvres, plongés dans le quart-monde.» Le destin de ces deux familles va pourtant se croiser... Tel est le sujet du second roman de Zoé Jules, une auteure montoise de 55 ans.

Zoé, c’est le nom de sa grand-mère, Jules, celui de son grand-père. Dans la vie, Zoé Jules, c’est Jacqueline Bossier, employée du Forem à Mons. «Bien sûr c’est un roman, une fiction, mais je me suis aussi inspirée de ce que j’ai vécu. La famille pauvre, c’est un peu les Tuche. J’ai connu un couple comme ça quand j’étais gamine. Les autres sont plutôt du genre à se déplacer en jet privé.» Un secret de famille va venir tout bouleverser. «Je ne peux pas en dire plus, sinon, je vous raconte la fin!»

Jacqueline va présenter son livre ce samedi à la librairie Scientia, passage du Centre à Mons. Elle sera en séance de dédicaces de 14 heures à 17 heures. Elle est également en discussion pour finaliser une distribution via Hachette Livre.

Zoé Jules est déjà en train d’écrire son troisième ouvrage. «J’ai déjà le titre. Ce sera Rififi chez Tante Louise. Et ce sera un thriller.»

C’est grâce à son mari que Jacqueline s’est lancée dans l’écriture. «Il écrit lui aussi. Je faisais les travaux de correction et il m’a proposé de m’y mettre moi aussi. Je n’avais jamais écrit, mais j’ai eu un parcours de vie difficile. Et finalement, mon premier roman, Confidences sur canapé, a servi un peu de thérapie pou guérir certaines blessures.»

LP - équipe de rédaction

Autres actualités à Mons

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Mons