Mons - Le garage du futur est là!

Il faut dire que le duo – à la tête de cette entreprise familiale créée il y a plus de 67 ans – avait mis les moyens pour marquer le coup: un des camions de la société ICM-Wanty est arrivé, moteur vrombissant, sur le nouveau chantier après une courte introduction. À son bord, l’ensemble des collaborateurs d’Opel Willems parce que les acteurs centraux de cette nouvelle aventure automobile qui se profile, ce sont d’abord eux!

Installé depuis 1951 en centre-ville, le garage change donc de lieu et s’installe dans le zoning de Cuesmes. Presque 3.000 m2 lui seront dévolus. Davantage de places de stationnement, un accès simplifié pour un «terminal» automobile hyperconnecté et résolument tourné sur la sauvegarde de l’environnement. La «concession 2.0» est née!

Un centre hyperconnecté

Steve Willems commente: «Notre philosophie est de repenser le garage.» Avec un leitmotiv: répondre de la façon la plus complète aux attentes des clients en leur proposant une multitude de services. À commencer par une réception interactive, une porte d’entrée numérique en quelque sorte. «Ce système nouveau permettra d’offrir aux clients un premier diagnostic systématique des véhicules dès leur entrée dans la concession. Un état des lieux réalisé en quelques minutes sur base d’une inspection minutieuse de chaque voiture et des résultats communiqués via les ordinateurs.» La transparence sera donc totale. «L’atelier utilisera un système de scanner électronique des pneumatiques avec là aussi un diagnostic rapide et réalisé en temps réel». Le client est pris en charge dès l’instant où il franchit le hall.

L’autre particularité de cette concession sera la superficie de son atelier carrosserie: 1.000m2. Nouveaux équipements et nouvelle approche de travail, Opel Willems avoue que leur stratégie est de se positionner parmi les trois premières carrosseries de la région de Mons-Borinage en termes de volumes d’entrées et de qualité de travail.

Les mécaniciens seront équipés de tablettes. Les clients, aussi, seront connectés: hormis des espaces détente prévus à cet effet, ils auront la possibilité de visiter le show-room équipé de… casques 3D, histoire de faire leur choix entre les différentes options, la couleur de la voiture ou la garniture de l’habitacle.

Et l’environnement?

Là aussi, tout a été beaucoup pensé et repensé. Les bâtiments ont été équipés de panneaux photovoltaïques (2.000m2). Plusieurs bornes de rechargement pour les véhicules électriques seront accessibles. Les huiles usagées seront récupérées via un système automatique. L’isolation sera du dernier cri. Le site sera équipé d’une ventilation double flux par lequel la chaleur de l’air expulsé servira à rafraîchir la concession à l’intérieur. Le car-wash sera alimenté en eau de pluie. Et le dernier point et non des moindres: un potager sera créé pour les collaborateurs. Ils auront alors la possibilité de les cuisiner sur place ou de les emporter chez eux!

Il va vous falloir un peu de patience avant de voir tout ça de vos propres yeux: cette «concession 2.0» sera ouverte, selon toute vraisemblance, pour le prochain salon de l’auto, en janvier 2019.

Sandra Zatloukal - équipe de rédaction

Autres actualités à Mons

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Mons