Mons - Le nouveau skatepark coûtera 390.000 euros

Ce mardi 25 avril, le conseil communal a approuvé le dossier relatif au futur skatepark qui sera installé dans l’avenue de la Sapinette, à côté du parking de la piscine du Grand Large. Son coût est évalué à près de 400.000 euros. La Ville va solliciter 75% de subsides auprès de la Région wallonne.

Si l’on s’en tient au calendrier annoncé en 2014 par le collège, les amateurs de skateboard auraient dû déjà bénéficier de la nouvelle infrastructure prévue près du Grand Large courant 2015. C’est dire si ce dossier a pris un certain retard. Cette fois, le projet semble être sur les rails. La majorité PS-cdH a en effet proposé au conseil communal d’approuver le cahier des charges pour la réalisation d’un nouveau skatepark.

Hyon: 350.000 euros

Celui-ci sera divisé en deux parties: une pour le «street», l’autre accessible pour le skateboard, BMX, roller et trottinette pour tous les niveaux. Le montant est estimé à 360.000 euros (TVA comprise), somme à laquelle il faut ajouter le terrain de 15 ares - appartenant au départ aux Voies Hydrauliques (Région wallonne) - estimé à 29.500 euros (HTVA).

Cette fois, la Ville a opté pour du matériel en béton plutôt qu’en bois comme ce fut le cas à Hyon. Pour rappel, un premier skatepark avait été aménagé près de l’église d’Hyon en 2006, lequel avait coûté 350.000 euros (dont 60% de subsides). Mais la Ville avait rapidement dû fermer celui-ci en raison des nuisances sonores. C’est la raison pour laquelle le matériel en bois n’a pu être récupéré.

«Le sol, légèrement pollué, ne nécessitera aucun traitement particulier, précise l’échevin de la Régie foncière Marc Darville. La demande de permis d’urbanisme a été déposée le 4 avril. En principe nous devrions obtenir ce permis fin du mois d’août».

Tout le dossier administratif ne sera pas pour autant réglé dans la mesure où la Ville a sollicité des subsides à concurrence de 75% auprès de la Région wallonne (Infrasport). Et comme le bourgmestre l’a rappelé ce mardi, l’attente pour la signature du ministre en vue d’obtenir des subsides peut prendre des mois. Dès que la promesse ferme de subsides sera actée au niveau de la Ville, la chantier pourra enfin être lancé. Sa durée prévue est de 110 jours.

Le dossier intègre également l’éclairage ainsi que du mobilier urbain. La Ville espère que le nouveau skatepark sera accessible pour 2018.

LP - équipe de rédaction

Autres actualités à Mons

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Mons