Malmedy - A propos de notre carillon

Nous avons fort aimablement été reçus par Mr. Jacques ARIMONT de Malmedy qui est, comme on le sait, le «carillonneur», c’est-à-dire, la personne qui est chargée de l’entretien du carillon de la Ville de Malmedy, et ce, depuis quelques années, à la suite de… votre serviteur qui en a assuré le bon fonctionnement durant plus de 30 ans.

Pour rappel de l’historique, signalons simplement que les 35 cloches du carillon ont été fondues par Martin LEGROS qui avait acquis une très grande renommée de fondeur de cloches et notamment en Allemagne où il a fondu de très nombreuses cloches; il est d’ailleurs devenu «Bourgeois de la Ville» à Cologne où il a sa rue, tout comme à Malmedy.

Des 35 cloches de Legros, seules 2 ou 3 ont été remplacées car fendues ou brisées, souvent par le gel. En plus des 35, cinq clochettes ont été ajoutées pour augmenter le registre du clavier manuel.

Et c’est vers la restauration de ce clavier manuel que vont justement se porter les prochains efforts de Mr. Arimont, avec l’aide des ateliers communaux et, peut-être, un subside à obtenir. En fait, l’objectif perpétuel est de, primo, conserver la grosse machinerie de l’horloge de tour et du carillon automatique, et secundo,

d’améliorer le rendement du clavier manuel afin de pouvoir occasionnellement donner des concerts de carillon.

Les mélodies actuelles posées par Mr. Arimont (ou en cours!) sur le carillon automatique sont les suivantes:

au 1/4 d’heure: Mâm’dî o l’èsté (R. Counson)

à la 1/2 heure: Lès p’ tits Walons (Max Michel)

aux 3/4 d’heure: Aurore (P. Rapsat)

à l’heure: Nosse tchant nacionâl (en train et terminé vers la St. Pierre).

SYM - équipe de rédaction

Autres actualités à Malmedy

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Malmedy