Malmedy - Le festival Vibrations est de retour

C’est avec joie et fierté légitimes que les organisateurs ont annoncé la bonne nouvelle: cette année, Vibrations proposera 75 concerts pendant 4 jours de musique, complétés par une série d’animations de rue et de spectacles-jeune public. Le tout entièrement gratuit. Si les neuf premières éditions rassemblaient plus de 15 000 personnes par week-end, le public se rappelle encore les concerts de Michel Fugain, Suarez, Machiavel, Marka, etc.: Vibrations s’est imposé comme un succès incontesté.

Aujourd’hui, à sa 10e édition, il se déclare plus que jamais la fête de toutes les musiques. Pop, rock, variété, électro, folk, hip-hop, tribute, classique, musiques du monde, chorale… pour public jeune et pour public familial. La place Albert accueillera le grand chapiteau de 800m². Talents reconnus et formations de renommée internationale se produiront à côté des nouveaux venus: la volonté d’une programmation variée perdure, tout en privilégiant les artistes belges de la région.

Exprime-toi, jeunesse!

« On est des enfants de Malmedy, on a grandi avec ce festival et on voulait qu’il revienne », explique un des jeunes musiciens malmédiens. Ce sera donc un festival fait par les jeunes et pour les jeunes, certains s’en sont d’ailleurs exprimés – en paroles ou en musique – lors de la présentation du festival à la presse. Julien Baratto, Manu Bronlet, Bryan Kayemba, Maxime Lhuissier, François Steffens… voici quelques noms prometteurs (en ordre alphabétique!) qui ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Car le nombre de jeunes musiciens et formations malmédiennes et régionales est impressionnant, tout comme leur palette de genres musicaux. Vous aurez la possibilité de les écouter tout au long du week-end, sur les 7 scènes installées à plusieurs endroits du centre-ville (voir plus loin).

« Ce sont eux les Jacques Brel d’aujourd’hui », dira Jean Steffens à propos de toute la jeunesse musicale de notre région. L’organisateur estime à 20 000 le nombre de festivaliers qui seront à Malmedy pour les 4 jours. « Nos jeunes méritent d’avoir un week-end musical à eux dans notre ville », conclura de son côté le bourgmestre Jean-Paul Bastin, qui a accordé son appui à Impact Diffusion pour la mise sur pied du festival.

La sécurité

Chapitre incontournable de chaque événement rassembleur de foules, la sécurité est bien prise en compte. C’est Bernard Goffin, chef de corps de la zone de police Stavelot-Malmedy, qui en dévoila les axes. Pour rappel, l’OCAM (l’Office de Contrôle et d’Analyse de la Menace) avait descendu à 2 le niveau de la menace terroriste, mais la police gardera le dispositif du niveau 3, assura le chef de la police.

Il y aura un service policier en suffisance (une quarantaine de policiers), avec des renforts extérieurs (sociétés privées); patrouilles VTT (vélo tout-terrain), cavalerie, maîtres-chien (et maîtres-chien pour les stupéfiants); les caméras de surveillance, les blocs de bétons placés à des endroits stratégiques contre les voitures-bélier, éventuellement des fouilles de sacs et de spectateurs, toutes ces mesures permettront que l’événement se déroule en toute sécurité et convivialité. On recommande aux festivaliers de faire attention aux tentatives de vol et on déconseille les sacs à dos.

Quant à la mobilité, une autre préoccupation importante de la police (notamment avec les travaux rue des Arsilliers), on peut avoir des informations sur la page d’accueil du site de la ville de Malmedy.

Si «les architectes» du festival sont Jean Steffens et la société Impact Diffusion, Vibrations n’en est pas moins un projet collectif qui a réuni la ville de Malmedy et l’ASBL Vibrations, le Syndicat d’Initiative, la Province de Liège, l’Académie de Musique de Malmedy, l’Agence de tourisme de l’Est de la Belgique et même la Région Wallonne et la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cela donne une petite idée du volume de travail et des enjeux que représente un tel projet: c’est gratuit pour le public, mais cela comporte des coûts non négligeables (environ 200 000 €) difficilement supportables en ces temps où tout va vers l’économie.

Jean Steffens avait invité tous les partenaires à présenter leur rôle et leur point de vue dans la construction du festival. Étaient présents Jean Maus (Syndicat d’Initiative), Vincent Dujardin (Académie de Musique), l’association Malmedy Shopping, la Maison des Jeunes, échevins et bourgmestre, et même un responsable du magasin Cash Converters (où le matériel musical est prédominant).

Bon à savoir: le jeudi 28/6, jour d’ouverture du festival, on pourra suivre la transmission du match Angleterre-Belgique; – même chose le dimanche 1/7, pour les 1/8 de finale. Une foire aux livres, «Book en Stock», se tiendra sur 2 jours autour du parc de l’Abbaye.

Valéria Heinen - équipe de rédaction

Autres actualités à Malmedy

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Malmedy