Malmedy - Un nouveau bâtiment de 1.000 m2 pour le centre de jour Le Relais

Le Relais à Malmedy peut regarder sereinement vers l’avenir. Il y a quelques jours, ce service d’accueil de jour pour adultes en situation de handicap a appris qu’il avait été retenu dans le cadre de l’appel à projet du gouvernement wallon baptisé «Érich» (Ensemble rénovons les institutions pour les citoyens handicapés). Il va recevoir un important subside de 2 millions d’euros pour la construction d’un tout nouveau bâtiment au centre de Malmedy. « C’est appel à projets, c’était une opportunité qu’on ne pouvait pas laisser passer vu la vétusté du bâtiment actuel et le fait que notre bail arrivera à échéance en 2019, commente la directrice Catherine Dessouroux. Cela fait plus de trente ans que nous sommes installés dans cette ancienne école communale et, même si la commune nous avait garanti que nous ne serions pas à la rue, notre déménagement était nécessaire car nos locaux ne sont pas suffisamment adaptés et devenaient beaucoup trop exigus.»

Après plusieurs rencontres entre les dirigeants du Relais et la Ville de Malmedy, cette dernière a proposé de mettre à disposition un terrain situé derrière le complexe commercial de l’avenue des Alliés, en plein centre de Malmedy. Une aubaine pour le service qui mise sur l’inclusion des personnes en situation de handicap. « Pour nous, c’est l’implantation idéale car nous restons au centre au Malmedy et nous pourrons continuer à inclure nos usagers dans la vie locale et citoyenne de Malmedy, ce qui était vraiment notre volonté, se réjouit la directrice. Les plans du nouvel établissement ont déjà été réalisés en concertation avec toute l’équipe et on espère déménager dans les cinq années à venir

Grâce au subside de la région wallonne (qui permettra de financier 80% du projet, les 20% restant étant à trouver sur fond propre), le Relais va donc pouvoir intégrer un nouveau bâtiment de 1000 m2, trois fois plus grand que la superficie actuelle. Une nécessité quand on sait le nombre d’activités mises en place par le Relais. « Le bâtiment sera réparti sur deux étages entièrement accessibles aux personnes vieillissantes ou à mobilité réduite avec, au rez-de-chaussée, les ateliers et pièces de vie pour nos usagers et, à l’étage, les espaces administratifs, détaille Catherine Dessouroux. Les espaces seront ainsi plus spacieux et mieux adaptés aux différentes capacités de nos usagers. » Mais ce n’est pas tout: le subside va également permettre au centre de renouveler son matériel et d’investir dans de nouveaux outils spécifiques à ses besoins. C’est le cas par exemple de la salle Snoezelen. « C’est un espace de stimulation des sens qui permet à la fois aux personnes de se détendre mais aussi de stimuler leurs capacités corporelles. Avant, nous devions louer des salles pour ce type d’activités mais maintenant nous allons pouvoir tout organiser chez nous. De plus, ces installations vont nous apporter une ouverture vers l’extérieur car nous pourrons aussi proposer ce type de services à des personnes âgées dont les besoins peuvent être similaires

Un beau projet donc pour le Relais qui accueille chaque année 26 personnes en situation de handicap, qu’il s’agisse de déficience intellectuelle légère, modérée ou sévère et même des personnes cérébrolésées. C’est aussi le seul service d’accueil de jour présent dans un rayon de 25 km. Depuis sa création, le Relais accueille une population très variée avec le même objectif d’autonomie et d’autodétermination. 2018 marque donc une nouvelle page pour cette institution qui fêtera cette année ses 40 ans d’existence.

Manon Dumoulin - équipe de rédaction

Autres actualités à Malmedy

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Malmedy