Malmedy - Un livre d’Histoire extraordinaire(Suite Nº 27)

Après un préambule parlant d’un certain Francon dit de Cologne mais né à Liège, qui, dès le XXe siècle devint le «Magister Franco» à Liège puis en France.

Il fut le premier à utiliser le terme de «déchant» pour désigner l’harmonie et il perfectionna l’écriture musicale en utilisant des termes neufs comme «brève», «semi-brève», «longues»…

Pendant deux siècles, les musiciens belges – et surtout wallons – allaient diffuser l’art du contrepoint à travers l’Europe, avec en premier, Guillaume Dufays de Chimay. Il fut nommé par la pape «Chanoine de la cathédrale de Cambrai» où il va exercer une influence musicale décisive.

Le Grand Larousse écrit à son sujet: «… Il est, de tous les musiciens de la première moitié du XVe siècle, le plus digne d’admiration et on peut parler d’une époque Dufay. Son œuvre se classe parmi les créations d’art les plus transcendantes de tous les temps…». Son époque dura jusqu’ à l’arrivée d’un autre Belge, Jean Van Ockeghem. Il est né vers le début du XVe siècle à Termonde. Il fut «Premier Chapelin de la Chapelle du Roy de France » puis «Maître de Chapelle du Roy notre Sire». Il passa plus de 40 ans sous les règnes de Charles VII, Louis XI et Charles XII. Il fut l’un des musiciens les plus illustres du XVe siècle. Il a composé une vingtaine de messes, huit mottets et plus de 10 chansons françaises.(à suivre)

(Source: «Ces Belges qui ont fait la France» de N. Anselot)

SYM - équipe de rédaction

Autres actualités à Malmedy

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Malmedy