Léglise - Le 50e parc d’activités d’IDELUX inauguré

La commune de Léglise a lancé son idée d’avoir un parc d’activités en 2007. Dix ans plus tard, il est enfin accessible et pourra accueillir 21 entreprises.

Le 19 mai, Idélux a inauguré son 50e parc d’activités économiques, l’occasion pour Elie Deblire, président d’Idélux, de retracer le parcours évolutif de ces sites indispensables au développement des entreprises, petites et grandes.

C’est dans les années 60 que les premières reconnaissances de pôles économiques ont été opérées pour Arlon, Libramont, Aubange, Bertrix, Virton. «Le premier véritable succès est l’accueil de L’Oréal à Libramont-Recogne, au début des années 70, où l’entreprise continue à prospérer.»

Puis à la fin des années 70, suite à la crise sidérurgique à Athus, une nouvelle stratégie de développement économique est mise en place avec comme objectif la reconversion du Sud Luxembourg, et l’implantation d’entreprises comme Champlon (Federal Mogul aujourd’hui), Mobil Plastics Europe (Jindal Films) et la création du Terminal Container d’Athus.

«Mais ce n’est pas suffisant pour combler l’immense vide sidérurgique, poursuit Elie Deblire. Une restructuration en profondeur s’impose. Le Pôle européen de développement va en naître avec ses 600 ha pour les investisseurs industriels. Glaverbel, Ferrero, Ampacet, Magolux vont arriver à Athus, Messancy et Arlon. Puis la création de parcs se fait au centre et au nord de la province, en parallèle de la construction des autoroutes E411 et E25, qui vont permettre de désenclaver des zones comme Wellin, Libin, Habay, Vielsalm, où Spanolux viendra par exemple.»

Une politique environnementale

Dans les années 90 apparaissent les premiers halls relais qu’Idélux met en location. Puis dans les années 2000, les conseillers d’entreprise constituent un nouveau métier au sein de l’intercommunale, pour accompagner les PME et animer des clubs d’entreprise et des comités de concertation avec les communes.

En 2005, nouveau concept: on parle de parcs de nouvelle génération, dans le cadre d’une politique environnementale et d’harmonisation de la signalétique. «Le WEX en est un bel exemple, avec intégration paysagère, signalisation, entretien des espaces verts, développement durable, des parcs où il est encore plus agréable de travailler. Les derniers nés, comme Léglise et demain Galaxia à Transinne, vont plus loin encore en intégrant la dimension paysagère (développement de zones humides, choix d’essences locales, etc.). Léglise anticipe la future entrée en vigueur du décret sur les parcs 4.0 qui impose des équipements éco-performants et de haute qualité: terrassements avec un équilibre des déblais-remblais, bassin de gestion des eaux en présence de plantes épuratrices, éclairage LED, intégration de la biodiversité dans une zone tampon avec plantation d’arbres fruitiers, etc.»

Aujourd’hui, les 50 parcs couvrent 1.600 ha, dont 4 parcs thématiques (Ardenne Logistics à Molinfaing), Galaxia (spatial et hautes technologies à Transinne, Pôle Ardenne Bois à Gouvy) parc Novalis à Marche (sciences du vivant). Le tout représente 650 entreprises pour 12.500 emplois. S’y ajoutent 86.000m2 de bâtiments mis en location, soit 41 halls relais et trois centres d’entreprises.

Dimitri Fourny, qui représentait le ministre Prévot, a rappelé le combat du ministre pour développer de tels zonings, avec une aide régionale soutenue passant de 65 à 85% de subsides pour des parcs rentrant dans le concept du décret. L’enveloppe de 200 millions d’euros a été doublée à nouveau durant cette législature.

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Léglise

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Léglise