Léglise - Un appel sur Facebook pour retrouver Ades

Adopter un chien recueilli dans un refuge exige quelques obligations à respecter de la part de la personne qui adopte l’animal. Notamment le respect de l’interdiction de donner le chien, de le céder ou de le vendre. Des obligations que n’a pas respectées une habitante de Neufchâteau en adoptant un chiot prénommé Ades qu’elle a donné ensuite sur internet en toute illégalité, sans prévenir le refuge. La responsable de celui-ci cherche aujourd’hui à savoir ce qu’est devenu Ades, en faisant appel aux réseaux sociaux. «Nous avons sauvé six chiots croisés braques qui se trouvaient dans une carcasse de voiture fin de l’année dernière», explique Aurélie Coos, responsable du refuge Les Coeurs Blessés, à Léglise. «Ils n’avaient pas trois mois quand ils ont été proposés à l’adoption. Une dame de Neufchâteau en a adopté un, Ades», explique Aurélie, qui ne s’est pas occupée elle-même de la prévisite d’adoption et qui n’a donc pas eu un premier contact avec la future propriétaire du chiot. «Les chiots n’étaient ni stérilisés, ni castrés. Les nouveaux propriétaires sont obligés de le faire avant sept mois. J’ai donc contacté la dame il y a quelques jours pour lui demander le document qui confirmait la castration d’Ades. Mais je ne suis pas parvenue à la joindre…»

Illégal

Après plusieurs tentatives et après avoir été trouver la police, Aurélie Coos parvient à contacter la dame, qui lui explique avoir donné le chien sur internet peu de temps après l’avoir adopté. Mais elle dit ne pas savoir à qui elle a donné Ades. «Elle avait mentionné l’adresse d’une amie pour le contrat d’adoption. Sa situation était difficile alors elle a donné Ades une première fois à une amie mais cela ne se passait pas bien. Elle l’a donc récupéré et a mis une annonce sur internet pour donner le chien», explique-t-elle. «Hors, c’est totalement illégal de faire cela, sans avertir le refuge en plus. Le contrat d’adoption le stipule bien.» Le chiot est toujours pucé au nom du refuge. Une procédure en justice de paix pourrait être enclenchée.

Aurélie Coos cherche aujourd’hui à retrouver Ades et à savoir s’il va bien. «Tout ce que je souhaite savoir, c’est l’endroit où il se trouve. M’assurer qu’il va bien, qu’il est arrivé dans une bonne famille et qu’il n’ait pas été tué ou abandonné dans un bois…»

Si vous pouvez aider Aurélie, vous pouvez joindre le refuge au 0496/420.333 ou par mail: lcbelgique@gmail.com

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Léglise

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Léglise