Lasne - L’Auberge de la Roseraie ouvre son point traiteur

L’Auberge de la Roseraie, c’est avant tout une histoire de famille. Il y a 42 ans, Hubert Cailleton et son épouse avaient succombé au charme de cette bâtisse d’Ohain pour ouvrir leur restaurant. Un peu plus de trente ans plus tard, c’était au tour du fils, Sébastien, de reprendre le flambeau.

C’était presque une évidence pour Sébastien Cailleton de reprendre l’établissement familial. «Moi, je suis quasiment né à l’auberge», sourit-il. «Je ne me suis jamais vraiment demandé ce que j’allais faire plus tard, c’était tout vu… »

Ce qui n’a pas empêché le cuisinier de faire ses classes auprès des plus grands chefs. À l’Essentiel à Temploux, puis aux côtés de Guy Bourguignon, chef 1 étoile, à Ohain. Il n’en fallait pas plus pour ouvrir l’appétit de Sébastien Cailleton.

En 2002, il installait ses quartiers à l’Auberge de la Roseraie. Une occasion pour lui de moderniser les lieux et la carte, à l’époque. Mais 16 ans plus tard, c’est un nouveau défi que se lance le restaurateur: ouvrir un point traiteur.

«C’est une ambition que je nourris depuis plusieurs années. Quand j’ai vu qu’il y avait un local à remettre à 100 mètres du restaurant, je me suis dit: ‘il faut foncer ‘, et je n’ai pas hésité, j’ai foncé», s’amuse-t-il. Et après quelques semaines de préparation et de travail intensif, le projet a plus que pris forme puisque le point traiteur s’apprête à ouvrir ses portes. «L’ouverture est imminente, en effet. Dans quelques jours, on sera en mesure d’accueillir nos premiers clients.»

On y trouvera des plats à emporter, mais aussi, une épicerie fine. «Des vins, des huiles, des produits fins. » Même si c’est évidemment sur la cuisine que veulent miser Sébastien Cailleton et son équipe pour séduire le client. «Le point traiteur proposera de découvrir des plats semblables à ce qu’on fait à l’Auberge de la Roseraie, mais pas seulement. »

La «carte» du point traiteur oscillera donc entre les recettes phares de l’Auberge de la Roseraie et des plats plus classiques. «On veut à la fois s’inspirer de ce qu’on fait au restaurant, avec des plats de saisons: comme le gibier ou les asperges qui sont des produits qu’on adore travailler à l’auberge, mais aussi des recettes plus simples, une cuisine plus familiale, plus abordable. On mettra d’ailleurs aussi l’Italie à l’honneur avec des lasagnes, des raviolis et d’autres spécialités italiennes à la carte.»

À l’envie ou sur commande, le point de traiteur de l’Auberge de la Roseraie mise sur une cuisine familiale et de qualité pour envoûter ses clients.

>

www.aubergedelaroseraie.be

- équipe de rédaction

Autres actualités à Lasne

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Lasne