La Louvière - Les petits Câlins fêtent leurs 20 ans

Ce très beau projet de crèche est né il y a plus de 20 ans, dans les immeubles de la cité jardin à Saint-Vaast. À l’époque, ces tours étaient désignées sous le nom peu avenant de «cité Chicago», en proie à des actes de violence et de vandalisme. Et pourtant, c’est au sein de cette cité que des solidarités exemplaires se sont nouées.

Tout a commencé par les mamans seules, particulièrement nombreuses dans ces logements. Des femmes engluées dans un cercle vicieux: sans emploi, elles ne pouvaient prodiguer qu’un faible niveau de vie à leurs enfants. Et comme elles étaient seules à pouvoir les garder, impossible de s’absenter afin de suivre des formations et/ou de chercher un emploi.

Petit à petit, des entraides se sont instaurées. Le comité de Quartier de Saint-Vaast s’est constitué. Il a permis de rompre l’isolement de ces familles monoparentales précarisées. Ensuite, des activités pour les enfants et des écoles de devoirs se sont mises en place. En 1997, L’ASBL «Les P’tits Câlins» a été créée à l’initiative du comité de quartier. Elle a été agréée et contrôlée par l’ONE pour accueillir 9 enfants de 0 à 3 ans à temps-plein. Cette crèche a d’abord occupé une maison du Foyer Louviérois au cœur de la cité jardin, tandis que la ville prenait en charge le loyer.

la crèche a créé des emplois

Un jour, une opportunité s’est présentée. En partance, les religieuses Soeurs de l’Assomption ont accepté de céder un très beau bâtiment avec jardin situé au 48 rue Conreur à La Louvière, à condition qu’un projet à vocation sociale puisse y prendre place. L’hôpital de Jolimont s’est porté acquéreur et a accepté sur base d’un contrat de partenariat de la mettre à la disposition des P’tits Câlins. Plus tard, L’ASBL a versé un loyer équivalent aux mensualités d’un prêt, ce qui l’a incitée à se rendre propriétaire des lieux. Entre temps, la capacité d’accueil avait été portée à 18 enfants. Le déménagement a eu lieu fin 2005. Aujourd’hui, plus de 30 enfants sont inscrits. L’équipe compte 6 puéricultrices, une assistance sociale coordinatrice, deux institutrices maternelles, un éducateur, une auxiliaire polyvalente et un employé administratif. «Au fil du temps, nous avons aussi pu compter sur des soutiens «tombés du ciel», déclare Françoise Dethier, administrateur-secrétaire de l’ASBL. Parfois sous la forme de legs testamentaires. Cela nous a permis de réaliser des travaux. Car dans une crèche, tout doit être aux normes. Logique, mais cela coûte cher». La générosité du projet social de la crèche la rend vulnérable, évidemment. Les aides sont toujours les bienvenues. Une fragilité qui ne porte cependant jamais atteinte à la philosophie de base de la maison: un accueil chaleureux des parents et des exigences élevées en ce qui concerne l’éveil, le développement psychomoteur et le confort des petits.

Une initiative exemplaire et c’est à La Louvière que cela se passe.

Téléphone ? 0496/073369 - Compte: BE90 775-5914489-32

Martine Pauwels - équipe de rédaction

Autres actualités à La Louvière

Articles les plus populaires

Les promotions autour de La Louvière