La Louvière - Un grainothèque à La Louvière

La Bibliothèque Provinciale de La Louvière a emboîté le pas à de nombreuses autres bibliothèques du réseau francophone en se dotant de sa propre grainothèque. Un système d’échange citoyen de graines qui gagne à être connu.

C’est au printemps dernier que la section adulte de la Bibliothèque a lancé le concept à La Louvière : une grainothèque était née dans le cité des Loups.« C’est un concept qui se multiplie dans le réseau des bibliothèques de Wallonie et on a décidé de s’en inspirer », précise Alix Badot, Responsable de la section adulte de la Bibliothèque Provinciale. « C’est avant tout une initiative tournée vers les citoyens. C’est un véritable système d’échange. Les Louviérois sont donc tous les bienvenus pour déposer ou retirer des graines de fruits, de légumes ou de fleur. »

Un concept qui est né d’un constat : « Sur le marché, on ne trouve quasiment que des graines non reproductibles et donc de qualité assez moyenne. Le but de la grainothèque, c’est de sortir de ce système, de partager des graines issues de cultures sans pesticide et sans le moindre engrais chimique. »

« C’est aussi bon pour la santé que pour le moral, car c’est un véritable geste citoyen destiné à faire revivre des variétés naturelles et non commercialisées, mais aussi à favoriser la biodiversité des centres urbains comme celui de La Louvière, par exemple », insiste Alix.

Lancé en cours d’année scolaire dernière, le concept a connu son petit succès pour ses débuts. « Surtout au printemps, et on s’attend à ce que des graines arrivent aussi en cette période, mais il faut un peu de temps pour que la grainothèque prenne vie. »

Car la grainothèque manque encore de visiblité, ce à quoi la Bibliothèque compte remédier dans les mois qui viennent. « On en est encore qu’à la phase de lancement », tempère notre interlocutrice. « C’est un concept qui doit vivre dans les locaux de la bibliothèque et c’est pour ça qu’on envisage d’organiser des ateliers autour de la grainothèque, de la récolte des graines, etc… »

Les graines vont en tout cas s’offrir une seconde vie dans la Cité des Loups dans les mois et les années à venir.

P.G. - équipe de rédaction

Autres actualités à La Louvière

Articles les plus populaires

Les promotions autour de La Louvière