La Louvière - Ne ratez pas cette saison !

Taverne du Théâtre. Vincent Thirion arrive en chantant. Voix d’opéra. Sans cesser de saluer les passants. Visiblement, l’ancien directeur de Charleroi Danses s’est acclimmaté à la Cité des Loups.

Voudriez-vous nous parler du spectacle inaugural, «Le Slava’s Snow Show»?

- Il faut que les retrouvailles entre le théâtre de La Louvière et son public soient inoubliables. La première impression sera déterminante pour le futur. Le Slava’s Snow Show» est un spectacle exceptionnel qui a transporté Paris et Montréal. Une bulle de bonheur qui efface tracas et déprime. Le théâtre tout entier sera le terrain de jeu du clown Slava. On m’a traité de fou quand j’ai décidé de programmer sept représentations – sept fois 1000 places. J’ai la joie d’annoncer que la moitié des tickets sont déjà vendus. Qu’il s’agit de ne pas traîner. Et que de nombreux Français, attirés par le prix attractif, ont aussi réservé.

Comment décririez-vous cette «Saison 1», neuf ans après la fermeture du théâtre?

- Audacieuse, participative et fidèle à l’ADN culturel louviérois. J’ai été stupéfait par ce que j’ai découvert ici à La Louvière: musée Keramis, Centre de la Gravure, Ianchelevici, Daily Bul… Mais surtout, la richesse associative, la participation des habitants, une culture de l’impertinence, le carnaval. J’ai une vision vierge de toutes ces richesses. Mon émerveillement a redonné confiance à une équipe plongée dans le même terreau depuis des années. Nous avons raison de nous montrer ambitieux en faisant venir des spectacles qui ont enchanté Paris, la salle pleyel (comme Luz Casal qui viendra ensuite à La Louvière interpréter des chansons de Dalida) ou le Théâtre de la Monnaie. Cela, sans transiger sur les valeurs d’éducation permanente et de qualité des spectacles. Comme le décret nous y oblige, d’ailleurs! Sur cette particularité qui fait qu’à La Louvière, les citoyens sont parties prenantes dans la culture et les parades urbaines. Que de grands artistes y ont développé leur talent. Nous pouvons nous inscrire sans rougir dans la cour des grands. De pôle régional, nous tourner vers l’international.

Quels sont vos trois coups de cœur pour cette saison?

- «May B» de Maguy Marin, grand nom mondial de la danse contemporaine. C’est le plus beau spectacle du monde sur de la musique de Shubert et… des airs de gille (le 2 février). Ensuite, José Van Dam qui chante… du tango argentin (le 15 mars). Enfin, «Plan Fixe»: une immersion totale dans l’univers de vos films préférés. On mange les mêmes choses que les acteurs, dans les mêmes décors. Un truc de fou (le 9 février).

La saison, ce n’est pas qu’au théâtre…

- Des lieux comme le Palace, le Quartier Théâtre de Houdeng, l’EKLA de Strépy-Bracquegnies (théâtre pour enfants), le Cercle horticole, le Daily-Bul&Co, le Scailmont de Manage ou le Foyer d’Herlaimont seront investis par des spectacles, des concerts, du théâtre-action. On déclinera aussi des thèmes sous forme de films/conférences,/expos/spectacles. Autour de Simone de Beauvoir près de la journée des femmes. L’identité et la fascination seront d’autres sujets d’exploration.

NG - équipe de rédaction

Autres actualités à La Louvière

Articles les plus populaires

Les promotions autour de La Louvière