La Louvière - Réduire ses déchets, c’est tout à fait possible!

Chaque année, c’est la même chose. À l’heure de compléter le bilan budgétaire, la question des ordures ménagères et de leur traitement donne des sueurs froides aux administrations. D’une part, en raison de la quantité de déchets accumulés qui fleurissent les parterres, l’esthétique en moins; d’autre part, en raison de leur coût, exorbitant. Sans parler de la répercussion du coût-vérité sur les taxes et le portefeuille de la population.

Bien qu’elle ne ménage pas ses efforts, et malgré sa campagne beLLe viLLe, La Louvière a ainsi géré et traité quelque 15.163,200 tonnes d’ordures ménagères en 2016, soit pas moins de 188,3 kg par habitant. À raison de 115 et 130 euros la tonne, ça fait cher le sac. Mais la donne peut encore changer. Car en 2015, la cité des Loups lançait un projet-pilote original baptisé «Famille Zéro Déchet».

Projet pilote en 2015

Les ménages prêts à jouer le jeu étaient invités à réduire le poids de leurs poubelles, forts d’un accompagnement de trois mois et d’une série d’actions concrètes à réaliser. Les résultats de cette première expérience ayant été particulièrement probants, la Ville de La Louvière a décidé de reconduire l’opération en 2017 et a lancé cette semaine un appel aux familles louviéroises intéressées de rejoindre le mouvement.

«Nous lançons l’appel jusqu’au 30 juin», explique Justine Maréchal, éco-conseillère et coordinatrice du projet au sein du Service Environnement de La Louvière. «Et nous repartons fin août sur le même modèle qu’en 2015: le premier mois, les familles pèsent leurs déchets sans changer leurs habitudes. Le deuxième, elles signent une charte et pèsent en changeant leurs habitudes. Le troisième, elles continuent leur démarche pour objectiver les résultats

Jusqu’à 70%

La charte sert à fixer les gestes à appliquer en fonction des familles. Si elle est novice dans le zéro déchet, c’est facile. Pour celle qui a déjà un pied dedans, d’autres paramètres entrent en ligne de compte comme la taille de la maison, la présence d’enfants, d’animaux de compagnie, d’un jardin. «Notre objectif est de réunir le plus de profils différents pour que chaque citoyen puisse s’identifier et puisse le reproduire quelque part».

En 2015, neuf familles se sont inscrites, cinq familles sont allées au bout de l’expérience. Celles qui n’avaient encore effectué aucun geste écologique, sont parvenues à diminuer la taille de leur poubelle de près de 70%. D’autres familles, déjà dans la démarche, l’ont réduite de 10%. «Notre objectif était de réduire la production de déchets de 15%, nous avons finalement atteint 49,4%. Tous types de déchets confondus, la diminution était de 31%», souligne Justine Maréchal.

L’appel n’a pas été lancé depuis plus d’une semaine que l’éco-conseillère a déjà reçu deux candidatures. Justine Maréchal espère rassembler une dizaine de familles.

NG - équipe de rédaction

Autres actualités à La Louvière

Articles les plus populaires

Les promotions autour de La Louvière