Koekelberg - Skar, artiste provençal: «J’adorele calme de Bruxelles!»

Même s’il a longtemps vécu à Paris, Pierre Scarella a gardé l’accent chantant du sud de la France dont il est originaire (des environs d’Avignon, précisément). Réalisateur, scénariste, romancier, photographe, sculpteur, mais aussi spécialiste dans le nucléaire, ce globe-trotteur a fini par installer ses pénates à Bruxelles. Une ville qui ne cesse de l’épater. «Les gens sont adorables, calmes et marchent sans stress. Même les chantiers sont lents. Les travaux ne finissent jamais à Bruxelles. Ils doivent détenir le record du monde de lenteur.»

Cela fait neuf ans qu’il est installé à Koekelberg. «C’est un nom venu d’ailleurs! Au début, il m’était impossible de le prononcer. Depuis mon appartement, j’ai une superbe vue sur le parc Elisabeth. J’en suis amoureux. J’ai toujours été passionné par la nature. Tous les deux ans, je m’organise des trips extrêmes dans la jungle de Guyane.»

Expo à la maison Stepman

Avec ses moustaches à la Dali, son maître à penser, il fallait bien qu’il touche à l’art. «J’ai commencé par des photos abstraites en travaillant le mouvement. Depuis peu, je me suis mis à la sculpture. Je fais des représentations de têtes Moaï thématisées qu’on trouve sur l’île de Pâques. L’une est couverte de bandes magnétiques pour symboliser la mémoire humaine, une autre de bouchons de liège pour évoquer la déforestation. J’en prépare d’autres avec des éléments informatiques pour mettre en garde contre le numérique ou des paillettes d’or pour évoquer la futilité humaine.»

Des œuvres qu’il expose, sous le pseudo de Skar, en la maison Stepman début décembre. Vernissage le 30 novembre, de 18h à 22h.

Infos?

Où? Maison Stepman, 250 boulevard Léopold II. Quand? Du 1er au 8 décembre, de 10h à 19h. T. 02.412.14.94 – www.koekelberg.be

Julien SEMNINCKX - équipe de rédaction

Autres actualités à Koekelberg

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Koekelberg