Kain - Y'en a dans le bocal

Cuisiner sain, local et rapide semble être un challenge impossible à relever. Vie active, courses et préparation ouvrent bien souvent la voie à la facilité des plats vite préparés. Dorothée Parfait en a fait l'expérience: femme active, épouse et maman de trois enfants, elle a désormais décidé de surfer sur la vague du slow food et de proposer des boites repas contenant les ingrédients nécessaires à la préparation de recette variées et équilibrées. Prêtes en un temps record de vingt minutes, «Y'en a dans le bocal» a fait son apparition le 11 mai et compte déjà une centaine d'adhérents.

Favoriser les circuits de proximité

Faire de la production locale l'axe fort d'un concept, telle est l'idée de cette jeune entrepreneuse de 34 ans : «Il y a beaucoup de richesse culinaire dans notre région et pas mal de magasins qui ont saisi l'utilité de les mettre en vente. C'est sur le principe du circuit court que repose l'idée. Nous sommes dans une société où le temps manque à de nombreuses familles de préparer un petit plat sain, réalisé à base de produits de chez nous. C'est cet aspect que je veux mettre en avant: Prouver qu'en une vingtaine de minutes, on peut y arriver», explique la fondatrice du concept.

Pas une invention, une réinterprétation

La jeune femme ne prétend pas avoir inventé le concept de la cooking box. Les colis sous forme de boites livrées à domicile existent déjà et remportent, elles aussi, un franc succès. Même s'ils empruntent un chemin ressemblant, les bocaux de Dorothée se distinguent cependant : pas de courses en grandes surfaces, pas de livraison à domicile... Les personnes commandent via la page facebook, par mail ou téléphone et viennent chercher leur colis dans une épicerie à Kain. Pour l'instant, un seul plat par semaine à la carte, mais la jeune femme le confirme, elle n'a pas exploité tout son potentiel ! «Le projet est encore tout récent et je suis déjà très impressionnée de l'engouement qu'il suscite. Je compose les plats avec May, restauratrice bien connue dans le tournaisis pour sa créativité culinaire. Elle m'inspire beaucoup. Ce projet me pousse à me remettre en question dans mes habitudes. Travailler en mettant en avant l'axe du zéro déchet en est un bon exemple. De plus, j'ai aussi été dans la situation où, après une journée bien remplie, je choisissais la solution de facilité. Je cerne donc aisément les besoins des personnes qui passent commande. Il ne s'agit pas pour autant de plats préparés à mettre au micro- ondes. Les légumes sont lavés, épluchés, découpés, ce qui permet de gagner du temps lors de la préparation. Le fait que tout soit en boite évite aussi de passer des heures dans les rayons.»

Il semble désormais moderne de se faire livrer les ingrédients du soir à domicile. La jeune kainoise propose de lier à cette mouvance des produits bien de chez nous.

E. Beirnaert - équipe de rédaction

Autres actualités à Kain

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Kain