Jambes - Le chantier de l’ancien site Bister a débuté

Le chantier des anciens locaux Bister, à Jambes, a commencé. Depuis l’été 2013 et le départ de la moutarderie, le site attendait sa nouvelle affectation. Cette fois, le projet se concrétise: 28 logements vont y être aménagés.

Ces travaux étaient annoncés depuis plusieurs années déjà. En 2014, l’entreprise Cobelba dévoilait vouloir y construire 20 appartements. Le chantier devait démarrer fin 2014 et se terminer deux ans plus tard. Finalement, ce n’est que maintenant, mi-2017, que les travaux débutent. «Entre-temps, on a demandé un nouveau permis», explique Nathalie Henry, responsable chez Cobelba. «Au départ, nous voulions faire 20 logements avec un parking en sous-sol. Mais on était hors budget, et ce n’était pas raisonnable par rapport à la population qu’on veut viser.»

Cobelba veut en effet proposer des logements à prix «raisonnables». Pour se le permettre, l’entreprise a donc souhaité construire des appartements un peu plus petits, mais plus nombreux. Ce qui permet de rentabiliser plus facilement son projet. Le budget a également été revu à la baisse. Alors qu’on parlait d’un coût total entre 6 et 7 millions d’euros, le projet reviendrait maintenant à environ 5 millions d’euros. Pour y arriver, le parking en sous-sol a été supprimé, de même que les ascenseurs. «Comme nous resterons en rez+2, ce qui n’est pas très haut, ça ne sera pas trop embêtant», précise Nathalie Henry. «On a essayé d’être rationnels.»

Grâce à cela, Cobelba peut proposer des logements à des prix moins élevés. «On veut offrir de beaux logements, près du centre de Jambes, mais à un tarif abordable», résume Nathalie Henry.

Concrètement, l’ancienne moutarderie Bister abritera bientôt un studio, dix appartements 1 chambre, neuf appartements 2 chambres et huit appartements 3 chambres. Quatre de ces logements seront loués par une agence immobilière sociale et destinée à des locataires à faibles revenus. Et pour avoir une idée du prix, il ira de 111.000€ pour le studio à 210.000€ (HTVA) pour un 3 chambres.

«Notre objectif, c’est qu’ils soient disponibles pour la fin 2018», ajoute la promotrice.

Dans moins de deux ans, le site démarrera donc une nouvelle vie. Une bonne chose pour le quartier. Et si le projet rencontre le succès, il pourrait rapidement être suivi d’un autre chantier Cobelba. L’entreprise de Naninne possède en effet un terrain juste en face, sur lequel elle avait prévu de faire une quinzaine de logements supplémentaires. Un nouveau chantier qui dépend bien sûr de la rapidité avec laquelle les appartements «Bister» partiront.

C.H. - équipe de rédaction

Autres actualités à Jambes

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Jambes