Jambes - Découverte archéologique près de la future passerelle

Des fouilles organisées en bord de Meuse à Jambes dans le cadre de l’aménagement de la passerelle cyclo-piétonne qui doit relier le Grognon ont permis de découvrir deux objets de luxe, dont une clé de coffret en bronze et une pièce de jeu d’échec en ivoire, selon les archéologues en charge du projet.

Les fouilles, qui ont duré une semaine, à l’endroit où sera construite la passerelle cyclo-piétonne à Jambes, rue Mazy, ont mis au jour un bâtiment médiéval au pied de la Villa Balat, à une quinzaine de mètres du bord de Meuse.

Ce bâtiment en pierre, d’une certaine qualité, daterait du 12e siècle et aurait été occupé par des personnes d’une classe sociale plus aisée que celles de la zone péri-urbaine voire rurale qui caractérisait Jambes à cette époque.

Deux objets de luxe y ont été découverts. «La clé est différente de celles que l’on peut retrouver dans une habitation rurale», explique l’archéologue Raphaël Vanmechelen. «Celles retrouvées sur le site du Grognon sont principalement des clés d’armoire en fer. Ici, nous sommes face à quelque chose de totalement différent».

La pièce d’échec en ivoire - un cavalier - est, elle, régulière et mesure environ quatre centimètres. Elle pourrait confirmer l’hypothèse de la présence d’une grande propriété de la haute aristocratie à cet endroit. À ce jour, une quarantaine de pièces de ce type ont été retrouvées sur des sites français, mais il s’agirait de la première en ivoire retrouvée en Wallonie.

Des analyses seront effectuées pour déterminer s’il s’agit d’ivoire d’éléphant ou de morse, afin de déterminer la provenance de la pièce sur base de l’histoire des échecs.

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Jambes

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Jambes