Jalhay - Natagora, plus que jamais aux petits soins pour notre environnement

Avec plus de 120 activités au compteur en 2017, la régionale Natagora Marquisat de Franchimont est un bel exemple de mobilisation citoyenne au service de notre nature. Depuis sa création en 2010, l’association qui regroupe les communes de Spa, Theux, Jalhay, Dison, Pepinster et Verviers multiplie les opérations de sensibilisation: balades ornithologiques, recensement des oiseaux, reconnaissance des chauves-souris, sauvetage des batraciens… Des actions importantes pour la sauvegarde de notre biodiversité qui ne pourraient voir le jour sans l’investissement des bénévoles de Natagora. Aujourd’hui pourtant, son président Jacques Thonnard s’inquiète pour l’avenir de l’association. « Le gros problème, c’est qu’on ne voit pas arriver les jeunes. La plupart de nos guides ont entre 55 et 70 ans passés et, même si je ne crie pas au secours, je me demande quand est-ce qu’on verra arriver la relève? Évidemment, il faut être polyvalent et cela peut faire peur à certains, mais même les petites mains nous seraient très utiles.»

Les grands oiseaux plus présents, les batraciens en danger

Il faut dire que les enjeux ne manquent pas en matière de biodiversité, même si le spécialiste Jalhaytois dresse un bilan plutôt optimiste dans notre région. « Pour ce qui est de notre faune, on a constaté pas mal de traces du blaireau et du raton laveur, une présence toujours marquée des renards et du grand gibier et une meilleure régulation des sangliers, même s’ils restent nombreux, témoigne Jacques Thonnard. Du côté des oiseaux, on ne voit plus beaucoup les merles et les verdiers, peut-être à cause de maladies, et on sait qu’il y a un danger pour les petits oiseaux, notamment à cause du froid et du gel de l’eau. La bonne nouvelle, c’est qu’on voit de plus en plus de grands oiseaux, je pense notamment aux cormorans, aux hérons, aux aigrettes qui sont de moins en moins rares dans le ciel

Sur terre, ce sont les batraciens qui auront bientôt besoin d’un coup de main des bénévoles pour les aider à mener à bien leur migration. Chaque année, après les dernières gelées hivernales et le retour de températures nocturnes plus clémentes, les amphibiens sortent d’hibernation pour se reproduire. Mais le voyage est rarement sans danger. « D’ici un bon mois, nous allons installer des barrages aux endroits dangereux comme la route du bois de Jalhay pour aider les batraciens à traverser. Nos efforts sont importants car ces espèces sont de moins en moins présentes et c’est en grande partie à cause de l’homme qui abîme la nature

Comment aider les animaux en hiver?

Heureusement, il existe aussi bon nombre d’amoureux de la nature qui ne demandent pas mieux qu’à donner un coup de pouce à notre faune, surtout en cette période hivernale. Mieux vaut donc connaître les bonnes astuces. « Il faut évidemment continuer à bien nourrir les oiseaux mais aussi à les abreuver, car les points d’eau habituels sont gelés, explique encore Jacques Thonnard. Un simple sous-pot de fleur fera l’affaire à condition de renouveler régulièrement l’eau. Pour ce qui est de se loger, les nichoirs restent évidemment très utiles mais il faut faire attention à ne pas en installer plusieurs sur un espace réduit. Les oiseaux sont des animaux territoriaux, il ne faut donc pas créer de concurrence entre les oiseaux, au risque que tous les nichoirs restent vides. Si les jardins des voisins sont proches, mieux vaut aussi se renseigner pour qu’il n’y ait pas deux nichoirs trop près l’un de l’autre. » Les branchages naturels peuvent aussi constituer de bons abris pour les petits animaux. N’hésitez donc pas à laisser un roncier ou un lierre dans votre jardin pour aider les fauvettes, merles et autres grives à trouver un refuge.

En 2018, de nombreux rendez-vous sont attendus à la régionale Natagora Marquisat de Franchimont. Notons entre autres le grand quiz du 15 avril à Surister, l’assemblée générale du 29 mars, le marathon photo ou encore une grande conférence sur le retour du loup. Pour toutes les informations, rendez-vous sur le site www.marquisatdefranchimont.natagora.be.

Manon Dumoulin - équipe de rédaction

Autres actualités à Jalhay

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Jalhay