Huy - En prélude d’«Ici on cherche un commerçant»...

En attendant la concrétisation d’«Ici on cherche un commerçant», la première cellule commerciale acquise par la Régie foncière hutoise accueille déjà des commerces éphémères. Les deux commerces qui partagent cette surface commerciale de 90m2 ont ouvert leurs portes ce vendredi matin.

Les deux porteurs de projet peuvent occuper le bâtiment durant trois mois. Seules les charges leur incombent. Pour Marjorie de «Un deux trois marques» et Rebecca de «

les tendances de Reb», c’est une façon de tester la viabilité de leurs concepts.

Marjorie était déjà active sur une plate-forme e-commerce où elle vend des vêtements de seconde main pour les enfants. En s’installant dans le centre-ville, elle désire améliorer sa visibilité. Rebecca était quant à elle à la recherche d’une surface commerciale à Huy. En attendant de trouver la surface adaptée à son commerce, elle s’est donc elle aussi installée à l’angle de la rue du Pont et de l’avenue des Ardennes (bâtiment occupé par le passé par l’agence intérim Randstad). Elle y vend des vêtements et chaussures pour hommes et femmes et y tient un salon de manucure!

Le partage de la surface commerciale est aussi pour ces commerçantes une manière de croiser leurs clientèles et de s’entraider dans leur lancement!

Pour la Régie foncière, cette initiative est une bonne façon de lutter contre les cellules vides dans le centre-ville mais aussi de permettre à des commerçants de se lancer en étant parfaitement encadrés. L’idée est d’ailleurs de renouveler le concept dans d’autres bâtiments qui seront acquis par la Régie mais aussi dans des surfaces commerciales vides restant la propriété de privés.

Parallèlement à cela, le projet «Ici on cherche un commerçant» se prépare à voir le jour. La Régie foncière hutoise en partenariat avec l’ASBL Meuse Condroz Hesbaye a lancé fin de l’année dernière un appel à projets pour sélectionner le ou les commerçants qui pourront bénéficier de cette cellule commerciale tremplin.

L’aide aux commerçants s’y fera grâce à l’octroi d’un loyer attractif et évolutif sur une période de trois ans.

Les dossiers sont à rentrer pour le 2 mars prochain. Le ou les candidats retenus devraient être connus en avril.

En attendant, c’est donc Marjorie et Rebecca qui profitent de cette surface tremplin où un comptoir et des caissons en bois en guise de présentoirs ont été installés. Ils ont été fabriqués par Alexandre Tirtiaux de Créatwood, un artisan local très connu pour ses nœuds papillons en bois.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Huy

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Huy