Huy - «Quarante investisseurs rencontrés à Cannes»

L’opposition avait annoncé qu’elle serait très attentive «à vérifier les éventuelles avancées obtenues sur différents dossiers dans le cadre du MIPIM», la majorité n’a pas tardé à dresser un premier bilan. Rappelons que le bourgmestre Christophe Collignon (PS), ainsi que les échevins du commerce Christophe Pire (MR) et des travaux Éric Dosogne (PS), se sont rendus à Cannes du 14 au 17 mars pour participer à cet événement. Un voyage dont le coût se montait, pour la Ville de Huy à 15.000 euros (notre édition de mercredi).

«Cette année encore, le MIPIM a constitué une expérience enrichissante pour les autorités publiques liégeoises et, pour la première fois, pour la Ville de Huy qui y était représentée» précisent les autorités communales dans un communiqué.

«Les objectifs de la Ville de Huy lors de ce salon étaient multiples: 1) Se placer sur la carte de la Province de Liège et de la Région wallonne et montrer son dynamisme dans différents projets porteurs (le quartier de la gare de Huy, la reconversion du site Felon-Lange, son projet de développement touristique ou encore son extension au détour du réaménagement du site Thiry). 2) Trouver des investisseurs prêts à investir sur le territoire de la Ville de Huy. Objectif atteint également puisqu’une quinzaine de réunions sont programmées dans les deux prochains mois pour organiser une visite dus site avec ces investisseurs potentiels.»

Et le bourgmestre de détailler: «Nous avons eu une série de contacts intéressés par le redéploiement de la Ville de Huy, il s’agissait souvent de promoteurs immobiliers actifs dans le domaine du logement. On verra si ces contacts se concrétisent, mais la création de logements ou de zones mixtes (immeubles avec commerces et services) est l’une des pistes pour faire revivre les sites Thiry et Felon-Lange.»

Lors du MIPIM, les Hutois ont également rencontré un Parisien qui investit dans les commerces de proximité du centre-ville: «Une réunion sera programmée prochainement avec lui» assurent les élus.

La semaine dernière, Grégory Vidal (PourHuy) avait estimé que la présence de trois élus au MIPIM était trop importante «la présence du bourgmestre suffisait» a-t-il déclaré.«La délégation a été organisée avec le GRE-Liège (SPI, Liège Aiport et Trilogiport), rétorque le bourgmestre. Ce sont eux qui nous ont informés qu’elle pouvait être composée d’autant de personnes. C’est peut-être une donnée à évaluer. Ceci dit nous n’étions pas la délégation la plus importante, au contraire.»

M.L. - équipe de rédaction

Autres actualités à Huy

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Huy