Hornu - Epicura développe un nouveau site

Le centre hospitalier Epicura se développe. Toutes les activités administratives des différents hôpitaux de l’entité vont se regrouper sur un même site à Hornu. Le but: favoriser la coopération entre les employés et améliorer la qualité du travail. Ce regroupement, qui concernera 120 personnes et sera effectif en octobre prochain, permettra également de libérer de l’espace pour les unités médicales. Ce nouveau site accueillera aussi un tout nouveau call center.

Le centre hospitalier Epicura s’élargit. L’entité a lancé un nouveau projet dans le but de poursuivre la fusion de ses sites. «Depuis 2012, nous avons mis en place un projet d’intégration des hôpitaux en une seule entité, en une seule culture», commente le directeur général d’Epicura, François Burhin.

«Epicenter»

Le nouveau projet du centre hospitalier ne concerne pas les services médicaux mais vise la partie administrative des hôpitaux Epicura. «Nous avons voulu regrouper les activités de support administratif sur un même site, poursuit François Burhin. Il se trouve à Hornu, avenue de l’Espoir, à 500 mètres à vol d’oiseau de l’hôpital. Ce bâtiment était anciennement occupé par le SPF Finances. Nous allons utiliser un peu plus de 1.500m2. Nous y regrouperons tout le personnel administratif des différents hôpitaux: la comptabilité, la facturation, les ressources humaines, la gestion des archives… 120 personnes vont y travailler. Ce centre s’appellera Epicenter».

Le but? Favoriser le travail en équipe: «Les différentes cellules vont désormais travailler ensemble. Elles vont mieux se connaître et pourront s’entraider. Pour l’instant, les services administratifs n’ont jamais été situés dans les meilleurs endroits des hôpitaux et sont trop éclatés car la priorité est le patient et le domaine médical. À Baudour, certaines personnes travaillent dans un bâtiment provisoire depuis des années…

Le nouveau site d’Hornu est en plus conçu pour recevoir des activités administratives. Les bureaux, sur deux étages, sont grands. Il y a un espace vert autour du bâtiment. Le personnel ne sera donc plus pénalisé. Nous voulons une vraie culture de coopération».

Ce regroupement devrait être effectif dès le mois d’octobre prochain. «Nous devons encore réaliser quelques aménagements, précise Bruno Brohez, directeur des ressources humaines et chef de projet. Il faut aussi relier ce site à une nouvelle ligne informatique». Des permanences seront cependant assurées sur les trois sites les plus importants d’Epicura (Hornu, Baudour et Ath).

«Ce rassemblement n’aura que des effets positifs sur le patient, assure François Burhin. Le travail administratif sera optimalisé. Et dans chaque hôpital, les espaces administratifs seront remplacés par des activités médicales. Il y aura des salles de soins et de consultation. Les parkings seront également un peu moins surchargés».

Un conseil d’entreprise a eu lieu ce jeudi et a prévenu les travailleurs de ce projet. Les organes paritaires ont déjà été invités à visiter le nouveau site et leur futur lieu de travail. «Nous avons lancé des initiatives participatives, explique Bruno Brohez. Le personnel est invité lui-même à décorer ses espaces de travail et à choisir la couleur des peintures pour les murs. Il s’agit d’un cadre moderne et convivial».

Au niveau financier, François Burhin est satisfait de l’opération:

«Nous ne faisons que louer ce nouveau bâtiment. Le budget me semble raisonnable par rapport aux coûts très importants de l’activité hospitalière».

Mais ce regroupement plaira-t-il à tout le personnel?

Pour les employés des hôpitaux de Baudour et d’Hornu, cela ne posera sans doute pas de problème...

Mais pour certains travailleurs, qui exercent pour l’instant leur profession à Beloeil et à Ath, leur quotidien va certainement être modifié.

N.E. - équipe de rédaction

Autres actualités à Hornu

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Hornu