Herve - La Ferme 3.Zéro débarque à Julémont

Une exploitation maraîchère qui respecte la vie du sol et un magasin à la ferme, voilà le projet durable d’Anaëlle et Thomas Dombard qui finit enfin par prendre forme. « Enfin », parce que cela fait déjà plusieurs années qu’ils préparent leur reconversion comme agriculteurs. « Avant, j’étais officier à l’armée dans l’infanterie et ma compagne architecte d’intérieur, sourit Thomas Dombard. Ça fait plus de 5 ans qu’on réfléchit à ce projet et qu’on se prépare. Nous sommes allés au Canada suivre un stage de permaculture, on a aussi suivi des cours du soir pour avoir accès aux aides et primes de la Région wallonne et on a fait des stages chez des maraîchers dans la région », explique le jeune agriculteur.

En décembre, le couple a finalement trouvé la parcelle agricole de ses rêves, Thier Nagant à Julémont (Herve) et l’a acheté. D’ici le printemps, les premières récoltes de la Ferme 3.Zéro devraient être disponibles. Mais le maraîchage ne sera pas la seule activité de la ferme qui disposera également de poules pondeuses et d’un verger.

« Nos légumes seront cultivés sur des planches permanentes. C’est-à-dire qu’une fois nos jardins dessinés, nous n’utiliserons pas de tracteur et nos terres ne seront pas labourées, ce qui permettra de garder la vie dans le sol », explique Thomas Dombard. Côté poules, ce sont celles de Herve qui ont recueilli leur préférence. « Cette race de notre région n’est pas la plus productive mais elle est bien adaptée pour la culture biologique. De plus, elle a failli disparaître. Une raison de plus pour motiver notre choix.» Le verger avec des pommes, poires et prunes d’anciennes variétés locales devrait être implanté par la suite. À terme, le couple voudrait également que sa ferme soit entièrement autonome en énergie.

Un crowdfounding pour les aider

On l’aura compris, le couple a une idée précise de ce qu’il souhaite pour sa ferme. « Concrètement, notre terrain sera composé d’un espace de vente. Celui-ci comprendra des légumes, des fruits, des œufs, des produits laitiers et des produits locaux en plus du vrac.» Les investissements sont donc conséquents et le couple a lancé une campagne de crowdfounding pour faire connaître son projet aux Herviens et être soutenu dans celui-ci le cas échéant. La campagne de financement participatif, lancé sur la plateforme Miimosa, rencontre pas mal de succès. Sur les 4.000€ que le couple souhaite récolter par ce biais, environ 6% de l’investissement total pour leur ferme, plus de 65% ont déjà été financés en moins d’une semaine. « On est étonné du succès », se réjouit Thomas Dombard.

Une serre a déjà été installée pour choisir les variétés de légumes qui seront proposées ainsi que les containers qui abriteront le futur magasin. Les premières productions devraient être disponibles dès avril. On se réjouit déjà d’y goûter.

Pour apporter votre soutien à la réalisation de ce beau projet, rendez-vous sur www.miimosa.com

Victoria Marche - équipe de rédaction

Autres actualités à Herve

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Herve