Hamme-Mille - Ils ont créé leur jardin potager communautaire !

Situé sur un terrain communal d’un peu plus de 100 m² au sein du quartier des rues Max Vander Linden et Condorcet, ce potager communautaire est l’initiative de Joëlle Antoine, une habitante de Beauvechain. «J’ai lancé cette idée dans le but de mieux connaître mes voisins, car nous sommes tous des nouveaux habitants dans ce quartier. J’avais envie qu’on se rencontre autour d’une activité commune et personnellement, je désirais me mettre au jardinage. Comme je n’y connaissais rien, je me suis dit que ça me permettrait de profiter de l’expérience et des conseils de mes voisins », nous a-t-elle expliqué.

Après en avoir discuté avec ses voisins directs, ceux-ci ont immédiatement été séduits par l’idée. Joëlle Antoine a alors pris contact avec la commune de Beauvechain qui a pu les soutenir et les aider à réaliser ce projet via son plan de cohésion sociale. «La Commune s’est montrée très ouverte au projet, mais il était important de connaître le nombre de personnes intéressées par le potager. J’ai alors fait du porte-à-porte et distribué des flyers. Beaucoup de personnes étaient enthousiastes et quatre personnes étaient vraiment motivées », se souvient l’initiatrice du projet lors d’une interview disponible sur le site communal. Une première réunion s’est alors tenue en janvier et le potager communautaire était lancé. «Tout s’est mis en route pas à pas et très naturellement: Olivier de Halleux, le responsable du plan de cohésion sociale nous a suivis pour les démarches administratives et les autorités communales nous ont prêté un de leur terrain. Nous avons également reçu du matériel de jardinage ainsi qu’un abri pour l’entreposer».

La terre aménagée par les services communaux, il ne restait plus qu’à se lancer dans les plantations.«À la base, nous n’avons pas spécialement la main verte donc on avait besoin d’aide pour débuter, notamment pour choisir l’orientation du terrain par exemple », raconte Joëlle Antoine. Pour cela, ils ont pu bénéficier des conseils de Stéphan Versin, producteur bio du «Potager d’Élise». «Il nous a également donné des plants et, en échange, nous l’avons aidé à travailler sur ses parcelles. C’était un très chouette moment! »

Des échanges qui ont porté leur fruit puisque, l’été dernier, des plantes aromatiques, des courgettes ou encore des pommes de terre ont poussé à Hamme-Mille. Cette première expérience a aussi été riche en enseignement pour les apprentis jardiniers: « Comme nous n’avons pas encore de tuteurs ou des structures permettant aux plantes de grimper correctement, les plants de nos tomates et haricots ont par moments poussé à tout va. Nous avons aussi appris qu’il fallait retirer les «gourmands» (tiges secondaires d’un plant de tomates). Mais je trouve qu’on s’en est bien sorti avec les connaissances et le matériel que nous avions ».

Si la partie «culture» n’était pas parfaite, la collaboration avec les voisins s’est passée à merveille. «Notre objectif d’avoir une activité commune entre voisins est atteint même si sur le terrain, chacun est libre. Parfois, on s’organise pour venir travailler ensemble tel jour ». Les membres du jardin potager d’Hamme-Mille espèrent que d’autres personnes les rejoignent en 2018. Ils souhaitent également s’agrandir et pouvoir proposer une parcelle pédagogique et didactique où les enfants pourraient expérimenter. De son côté, la commune va continuer à les soutenir en leur installer une nouvelle cabane à outils.

Candice Denis - équipe de rédaction

Autres actualités à Hamme-Mille

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Hamme-Mille