Grandrieu - Adrien, le Bordelais, est un jeune... WWoofer !

Adrien Nogues, jeune étudiant en informatique vient de terminer son séjour de wwooffer à Grandrieu, accueuilli par Michaël Vanderhaeghen, maraîcher en agriculture biologique aux Jardins du Lorroir, et l’un des fondateurs de la jeune coopérative à finalité sociale, La Botte Paysanne.

Mais qu’est-ce donc qu’un « wwoofer » ? WWOOF (de l'anglais « World-Wide Opportunities on Organic Farms ») est un réseau mondial de fermes bio, créé en Angleterre en 1971, et étendu au monde entier, avec aujourd’hui plus de 150 pays.

Le principe est simple, sans aucun lien de subordination et aucune transaction en argent : des fermes accueillantes sont agréées par l’association WWOOF de leur pays. Elles proposent et s’engagent à d'accueillir des WWOOFers pour partager connaissances, savoir-faire, quotidien et activités. Une aide volontaire en échange du couvert, du logement et de la possibilité d'apprendre l'agriculture biologique.

Les WWOOF établissent une liste d'hôtes (les « Whosts ») et après une petite cotisation, les volontaires (»WWOOFers») peuvent communiquer avec ces Whosts et organiser un séjour.

L’école d’Adrien, étudiant en informatique et originaire de Saint-Jean Illac, près de Bordeaux, a demandé à ses étudiants de terminer leur cursus par un stage à l’étranger, en rapport avec leur option ou pas. Adrien, intéressé par le concept « wwoof », déjà sensible à la production paysanne de l’alimentation, a donc décidé de chercher un maraîcher qui l’accueille. Après s’être inscrit sur le réseau Wwoof Belgique, il a pris contact avec Michaël et ils ont conclu des dates ensemble. Rapidement mis dans le bain du potager, il a fait connaissance avec toutes les étapes de la vie des légumes et celles des tâches quotidiennes à assurer par le maraîcher…

Il avoue : « J’ai eu la chance de participer aux plantations et aux semis, puis de voir peu à peu les lignes de légumes prendre forme, jusqu’aux récoltes et… aux repas composés de ces légumes que j’avais semés avec Michaël. C’est tout simplement merveilleux ! Suivre les gestes, les reproduire, acquérir quelques réflexes, et !, savourer la récolte. J’ai ainsi pu prendre conscience et participer concrètement au processus complet, des tâches au champ, jusqu’à la commercialisation, avec la rencontre, très sympathique, des clients qui viennent au petit magasin de La Botte Paysanne. C’est une expérience très riche et… nourrissante!».

Pour Michaël, le maraîcher, c’est l’occasion de partager aussi et de faire prendre conscience des réalités d’un métier, mais plus largement aussi des enjeux d’une agriculture respectueuse.

Site ? www.wwoof.be - Courriel ? michael.vdh1@gmail.com

CaT - équipe de rédaction

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Grandrieu