Gouvy - L’ex-base militaire de Courtil revit

L‘ancienne base militaire de l’Otan, située à l’extérieur du village de Courtil (Gouvy), est en plein renouveau économique et est utile à de nombreuses entreprises de la région. Voici peu, Idelux et la commune ont inauguré ce site reconverti, en présence des entreprises qui l’occupent.

La base a fermé ses portes en 1997, après avoir été le siège d’activités militaires, principalement logistiques, de la Bundeswehr depuis 1973. On y a stocké des médicaments, des véhicules, de la nourriture dans dix halls semi-ouverts et trente halls fermés de 1000 m2, et dans cinq «igloos» où étaient conservés les médicaments et poches de sang. Il s’agissait d’un complexe défensif lié à la «guerre froide».

Un centre Fedasil sur 30 ha

En 1997, l’Otan donne le site à la Défense nationale, pour le franc symbolique.

En 2001, la Régie des Bâtiments achète la moitié du site, soit 30 hectares, pour y créer un centre Fedasil pour 320 demandeurs d’asile, toujours en fonction aujourd’hui.

Puis en 2006, Idelux acquiert les 30 ha suivants, avec l’essentiel des halls abandonnés, afin d’y créer un parc d’activités économiques. En 2007, le gouvernement wallon a d’ailleurs donné son accord dans ce sens.

«La population s’est posé beaucoup de questions à l’époque, à propos de ce centre Fedasil mais aussi de la reconversion globale du site, commente l’échevine Ghislaine Lejeune. Elle s’est d’ailleurs opposée à un projet de stockage de déchets nucléaires

Il fut aussi question, un moment, de raser tous les bâtiments. Là aussi, les entreprises se sont mobilisées pour éviter cette casse, certaines squattant les lieux.

De gros travaux d’équipement, d’assainissement et de revalorisation des bâtiments ont alors été effectués. Les «igloos» ont été modernisés et dépouillés des nombreux arbres qui avaient poussé dessus et alentour.

Tout le site a été l’objet d’une mise à blanc car les halls étaient complètement cachés par les arbres.

La Région a subsidié en grande partie ces travaux qui ont eu lieu de fin 2011 à novembre 2016, soit près de 5 millions d’euros sur un montant global de 5,8 millions. Les entreprises ont rapidement répondu présents. La reconversion est une réussite.

Pour Idelux, il s’agit d’ailleurs d’un record en termes de taux de remplissage.

La plupart des activités sont liées à du stockage, dans le domaine de la construction et de la filière bois. Seule l’entreprise Euro Tabs y produit des pastilles de chlore pour les piscines.

46 emplois chez Theis

La palme de la croissance revient à l’entreprise Theis, spécialisée dans l’entretien des voiries, espaces verts, signalisation de chantiers. Depuis qu’elle est arrivée à Courtil, elle a multiplié son personnel par huit (46 emplois) et projette de grandir encore.

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Gouvy

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Gouvy