Godinne - De nouvelles infrastructures sportives

La minorité a demandé une brève suspension de séance pour se prononcer sur le projet de nouvelles infrastructures sportives à Godinne. On en parle depuis longtemps. On connaît la première estimation, de 1,5 million à laquelle il faudra ajouter la TVA et les frais d’étude pour environ 142.000 euros. Subsides, emprunts et fonds propres financeront ce projet. Si l’opposition ne le conteste pas, elle voudrait un dossier plus complet. «C’est quand même utile, avant, de voter une telle somme», dit-on sur les bancs de la Relève. Il faudrait aussi un équilibrage, entre le foot et le tennis. L’échevin des sports rassure: «On investira ce qui est nécessaire là où c’est nécessaire. Il faut aussi éviter de privilégier un club par rapport à un autre.»

Après la suspension de séance, le groupe minoritaire appuie le projet si l’ensemble des remarques formulées sont inscrites au procès-verbal.

Plusieurs points ont été examinés avant ce débat. C’est ainsi que Sylvie Haumont a présenté le rapport d’activité 2016 du plan de cohésion sociale, à l‘aide d’un PowerPoint. Elle a rappelé les 9 actions menées par le PCS, a expliqué le public touché, souvent défavorisé. Le plan de cohésion sociale organise des ateliers pour créer des liens, des ponts entre les différents partenaires. Il en ressort que tous les avis sont importants, ceux du comité d’accompagnement, mais aussi ceux des utilisateurs.

«C’est inconcevable»

Le conseil a approuvé des marchés publics. De 23.600 euros pour le chauffage, l’électricité et l’éclairage à l’église de Houx; de 17.500 euros pour du mobilier pour les écoles et de 7.000 euros pour une citerne à mazout à la salle Bail sports.

L’opposition n’est pas contente sur la manière de gérer de l’intercommunale IMIO, chargée de la création de portail internet. En effet, les délégués du conseil communal à cette assemblée générale ont reçu les documents, seulement en début de séance, ce que la minorité estime inconcevable. De fait, constate aussi la majorité qui reporte le point à la réunion du mois de mai.

Un subside de 500 euros va être octroyé au consortium 12-12 pour lutter contre la famine dans des pays touchés comme le Soudan du Sud, le Nigéria, la Somalie et le Yémen.

Si la Relève a approuvé du bout des lèvres le règlement communal relatif aux modalités d’attribution de subventions aux associations sportives, c’est uniquement pour soutenir l’effort fait, mais elle estime qu’il serait intéressant de remettre à plat tout le dossier de l’octroi de subside, tout en admettant que ce n’est pas évident d’arriver à l’égalité parfaite, en ce domaine.

G.F. - équipe de rédaction

Autres actualités à Godinne

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Godinne