Gilly - Angelina danse avc Black M

«Tout a commencé par une annonce: recherche de danseuses pour suivre Black M en tournée jusqu’en décembre», se remémore Angelina. «Je n’avais jamais passé de casting auparavant. J’avoue qu’au départ, j’ai douté. Je me suis demandé pourquoi ils prendraient une fille avec un handicap. Et puis, un ami m’a motivée. Il m’a dit de jouer avec cette différence. Je me suis donc préparée psychologiquement et j’y suis allée en gagnante! Je n’avais qu’une hâte: montrer mes capacités!»

La jeune femme, originaire de Gilly, a donné son maximum. «Nous étions 150 danseuses au premier tour. Des filles qui venaient de partout dans le monde. Nous avons appris une choré, élaborée par le chorégraphe Guillaume Lorenz, premier juge», ajoute-t-elle. «Je suis passée au second tour. Black M et toute son équipe étaient là pour choisir.» Et Angelina a fait directement sensation. «Dès que je suis arrivée, ils ont commencé à parler… Je me suis dit que ce n’était pas bon signe.» Mais finalement si, elle passe au troisième tour. «Il fallait exécuter un solo freestyle, ce qui est mon domaine! Je savais que j’avais toutes mes chances. Tout de suite, l’énergie est passée. Le soir même, on m’appelait: j’étais un de leurs coups de cœur!» Angelina a fait mouche. «Black M voulait absolument des personnalités, nous sommes six filles totalement différentes mais très «hip-hop».»

Ambiance familiale

«En un mois, j’ai dû réorganiser ma vie. Mon projet de danse thérapie (voir ci-dessous) se terminait, mais j’avais prévu un voyage, un super anniversaire pour mes 30 ans. J’ai dû finalement monter sur Paris», explique-t-elle. «Durant deux semaines, nous avons répété non-stop pour monter le show.»

C’est parti pour la tournée! «La première, c’était très stressant! On se demande comment on va gérer. Après, on prend du plaisir! Il y a l’adrénaline… C’est trop bien.» Et le public le lui rend bien! «Je reçois de nombreux messages de fans, c’est incroyable! Je suis la preuve qu’un handicap n’est pas un frein. Je ne suis pas comme tout le monde et c’est très bien. Je me rends compte que je transmets des choses sans parler. Et puis, il y a les enfants dans le public, ça leur prouve qu’on peut y arriver. Je sais que Black M ne m’a pas choisie pour ça, mais pour ma personnalité. Ce qu’il engendre est magnifique. C’est un type extraordinaire!»

Outre le fait d’être sur scène, notamment dans un solo avec le chanteur, c’est surtout l’ambiance en coulisses qui plaît à la danseuse. «C’était très important qu’il y ait un bon feeling», affirme Angelina, «l’ambiance est très familiale et Black M est quelqu’un de très humain, accessible. Il sait d’où il vient. Il est dans le même ‘tourbus’ que nous, on rigole ensemble. Il y a une véritable connexion. Et puis, on nous chouchoute… Je ne m’attendais pas à ça dans le milieu du showbiz. J’apprends beaucoup avec cette expérience et je sais où je veux aller.» Des projets fleurissent déjà dans sa tête mais chut! Secret défense pour l’instant.

Bientôt à Forest National

Angelina vient de débuter la tournée. «Nous avons déjà fait quatre dates en France et en Suisse. Nous avons terminé à Limoges… Le public était exceptionnel!» La danseuse a un peu de répit, avant de recommencer en force. «Nous allons avoir 8 dates d’affilée en mai, ça va être du sport!» Dont une très attendue! «Le 13 mai, ce sera à Forest National! J’ai hâte d’y être, devant mon public belge. Mes élèves vont venir me voir. Je leur ai dit de faire des banderoles ‘Angelina’», rigole-t-elle. «Ça va vraiment être une fierté de me retrouver dans mon pays. Je me suis rendu compte à quel point j’y étais attachée et, aussi, qu’on pouvait rehausser l’image de Charleroi!»

Angelina a en tout cas le sourire, elle qui s’est mise à la danse à ses 18 ans, sur ordre du médecin. Un art qui est devenu une véritable thérapie… Et les bonnes ondes semblent continuer à la suivre.

NG - équipe de rédaction

Autres actualités à Gilly

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Gilly