Gesves - 2018 verra le début et la fin de plusieurs chantiers

Le coup d’envoi de la réception a été donné par le Directeur-Général Daniel Bruaux. Il rappela dès le début, les grands anniversaires de 2018: le 50e de la disparition de Martin Luther King, la révolte estudiantine de 1968, le centenaire de la fin de la grande guerre… Ce sera aussi le 100e de la naissance de Nelson Medella, le 70e de l’assassinat de Gandhi et… les élections communales ainsi que la coupe du monde de foot en Russie!

Le DR insista ensuite sur un aspect de la vie et du comportement: «pour que notre destin soit un conte de fées, il suffit peut-être d’y croire», explique-t-il. Aussi, dans sa conclusion, il paraphrasa Gandhi qui établit une relation entre croyances, actions, valeurs et destinées.

Le discours de la Directrice- Générale du CPAS a été orienté plus vers les problèmes de notre société: pauvreté récurrente, misère du tiers-monde, maladie et famines, la scandaleuse opposition entre les hyper-riches et les hyper-pauvres, les Panama pepers et les montants détournés vers les paradis fiscaux. Elle fit la liste des cruautés sociales, intellectuelles, matérielles, psychologiques d’un monde que plus personne ne contrôle.

Quant à José Paulet, il se tiendra à la gestion quotidienne de sa chère et belle commune. Comme chaque année, la population ne cesse d’augmenter pour se fixer à 7.228 habitants, contre 7.215 en 2017 et aura comme conséquence le passage de 17 à 19 Conseillers communaux à l’issue des élections du 14 octobre prochain.

En 2018, plusieurs chantiers se termineront ou débuteront: appartements de la rue des Moulins, début des travaux au Presbytère d’Haltinne, avancement du projet de lotissement Sierpont, dernière phase du PCDR (Plan Communal de Développement Rural) à la Pichelotte et l’inauguration de la crèche de Sorée. Il faut ajouter l’installation d’éoliennes à Space (3 sur Gesves) sans oublier le projet sportif de Brionsart et à l’amélioration de la connexion internet qui lèse plusieurs quartiers de la commune. Quant au VICIGAL, il est sur les rails, où Gesves occupera une position centrale.

2018, ce sera aussi celui de deux grands anniversaires: les 60 ans de la construction de l’Administration communale et la commémoration des 50 ans de l’ouverture de l’École d’Équitation.

«Nous n’avons augmenté aucune taxe mais au contraire nous en avons supprimé pas moins de trois», ajoute le maïeur. En fin de discours, José Paulet a fait allusion à une nouvelle relayée par RTL et la RTBF, «ce qui est une super-promotion pour notre commune et son enseignement»: la construction et l’occupation d’une yourte par les élèves de 4-5-6èmes primaire de l’école de l’Envol.

Ph. Wascotte - équipe de rédaction

Autres actualités à Gesves

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Gesves